jeudi 29 mai 2008

Grande Nouvelle

18 ans, une semaine = Amoureux

18 ans, deux mois = PERMIS DE CONDUIRE RÉUSSIT;

Nous sommes allés fêter cela dignement au restaurant, elle rouge d'émotions, moi fière comme un bar tabac, le Pc moqueur comme pas deux.

si tout va bien dans quelques temps je rajouterai

18 ans, trois mois= BAC

Mais bon je vais attendre pour faire le coq voir le paon ou les deux à la fois.

Et Zou CHAMPAGNE c'est moi qui invite

Elle est pas belle la vie

lundi 26 mai 2008

Epanouissement

18 ans et deux mois plus tard, mon A.P. est toujours sur son petit nuage d'amour.

l'amoureux est charmant et surtout très amoureux.

Ils vont bien ensemble, ils ressemblent à cette jolie
imageamoureux

Mon bébé c'est envolée pour laisser la place à une jeune fille radieuse, heureuse de vivre, de rire.

Ses yeux sont pétillants, elle est belle sans le savoir

l'amour fait des miracles, elle qui avait un gros manque de confiance, je la vois s'affirmer.

En plus il me font rire tout les deux, dans leur comportement, leur manière d'être, de ce regarder.

Même sont foutu caractère s'améliore c'est vous dire, (bon il y a encore des moments un peu craigniosse), mais elle se soigne.

Ici c'est toujours la ronde des allées et venues, la maison vit au rythme de la jeunesse et cela fait un bien fou.

Il y a parfois des petits mots sur la table pour des explications de vie en commun, ils comprennent vite.

La prochaine fois je vous parlerai du coucou, celui là tout un poème et encore je ne sais pas si un poème suffirait.

bien je vais retrouver mon nuage, dans cette maison il n'y a plus que cela, de jolis nuages d'amour.

C'est pour cela peut être qu'il est parfois difficile de sortir, la vie dehors vous rappelle une réalité à laquelle on a pas forcement envie d'être confrontée.

mercredi 21 mai 2008

Esprit es-tu là???

Il arrive un âge ou tout fou le camp......

d'abord ce sont de petites choses:

  • Les articulations qui se rouillent,
  • Le dos qui coince,
  • La vue qui baisse
  • L'ouïe qui fou le camp
  • On met plus de temps à réaliser le quotidien
  • la mémoire part en brioche
  • le sommeil vous fuit

Et voilà s'en est fait, un matin vous vous réveillez vieux.

Pour un peu que toute votre vie vous ayez eu un boulot pépère, style ouvrier dans le bâtiment, métallo, femme de ménage vous vous retrouvez encore plus cassé que la moyenne.

Votre vie vous a filé entre les doigts et cette retraite que vous attendiez comme un juste repos bien gagné, vous ne vous sentez plus bon a rien.

Envolé les envies de voyages, de sorties, de voir les potes, de se faire une partie de cartes.

Trop de monde autour de vous vous agace, aller faire les courses est une contrainte.

Et puis il y a tout ces rendez vous chez le toubib, sans parler des spécialistes de ceci ou de cela.

Ce corps que vous avez connu fringant ce déglingue et je vous parle pas de la tête qui tourne en boucle les mauvais souvenirs de votre vie, qui les distille comme une perfusion à longueur de journée.

Le temps vous a filé entre les doigts, celui de la vieillesse vous semble long.

Il vous tarde de vous réveillez un matin mort, bien mort pour qu'enfin cela finisse.

mort