jeudi 30 octobre 2008

1er zap-zoup

Arrivée dimanche 26.10 à Bastia (après une nuit sur la moquette pas confortable pour deux sous du bateau).

Temps splendide, Bastia m'accueille sous le soleil, mon z'amoureux est au pied de la passerelle, que du bonheur.

Passage à l'hôtel pour une bonne douche et un petit déjeuner royal, premier arrêt dans les environs de Corté pour une réunion de travail.

Le lieu est fabuleux.

Comme il y a un rendez vous sur Bastia le lendemain, je ne verrai la maison que Mardi, je suis impatiente.

La villa est à 15 kms d'Ajaccio, situé sur une petite station balnéaire, très sympas.

Elle fait pas loin de 90 m2 avec une grande terrasse, bien aménagé, le moins une cuisine un peu petite et pas de placard, mais bon même au paradis tout n'est pas parfait.

Mardi après midi nous avons joué aux jeunes mariés (ben..... faut bien la meubler).

Juste l'essentiel pour l'instant ...un lit, une machine à laver, le bureau, une machine à café et deux tasses.

Le reste viendra peu à peu.

Crotte de Zébulon nous sommes déjà mercredi et je prends le bateau le soir.

Bon je ne vais pas trop râler j'ai une couchette......heureusement pour moi car la mer était bien démontée et le retour c'est déroulé avec beaucoup de roulis (pour info: je n'ai pas le mal d mer, plutôt le mal de terre (on ne rigole pas ) depuis ce matin je tangue).

La suite plus tard...... selon mon temps disponible ce qui je le crains sera de plus en plus difficile.

A bientôt......Elle est pas belle la vie.......

vendredi 17 octobre 2008

Regard

Une porte fenêtre,
derrière un Balcon,
Au loin la ville
Au delà la mer

La nuit tombe peu à peu
La ville s'allume
Mille points brillent comme des étoiles
Au loin la mer, elle s'assombrit

De temps en temps
Une myriade de lumière
Flotte sur elle de manière irréelle
Vision magique, féerique

Moi je regarde plus loin encore
Et je vois tes yeux moqueurs
Ton sourire qui m'enchante
Ta petite cicatrice sous le menton

D'un souffle léger je t'envoies mille baisers
Je ferme les yeux un instant
Et le vent me transmet tes caresses
Que tes rêves soient aussi doux que les miens

lundi 13 octobre 2008

2008 année du changement

En début d'année quand cela m'a été dit, j'ai doucement rigolé.

Et puis au regard des événements j'ai commencé à me poser des questions.

1) Au mois d'avril mon P.C. s'installe à la maison.

2) La fille se trouve un charmant jeune homme qui la transforme en douce agnelle.

3) Je réduis mon temps de travail à l'extérieur.

4) Et pour finir nous partons nous installer en Corse lui à partir de tout de suite, moâ vers le début Novembre.

Tout cette nouveauté résulte d'un gros travail en amont qui se concrétise enfin.

La pluridisciplinarité a du bon, me voilà future secrétaire de direction d'un patron comme chacun de nous en rêve.

Comme je ne sens pas de lâcher du jour au lendemain ma douce agnelle, je vais m'organiser de fréquent aller retour corse-continent.

M'installer "skippe" pour de petites discussion et prises de température.

Vous dire que je suis heureuse je pense que vous en en doutez.

Qui aurez pu imaginer tout cela et bien même pas moi le jour du 1 janvier 2008.

Nous voilà partis pour un nouveau projet, un peu comme de jeunes mariés à mourir de rire.

Je suis sur un nuage rose.

ma vie rebondis c'est génial je trouve que je m'encroutais un peu ces derniers temps.

Elle est pas belle la vie