dimanche 19 septembre 2010

C'est parti

La date approche entre excitation d'un autre ailleurs plus spacieux, plus confortable, plus beau, et une certaine nostalgie de quitter ce qui a été pour moi mon port d'attache depuis 13 ans.

J'abandonne ce qui a été notre nid à ma princesse et moi , et cela me laisse une impression bizarre, un peu de stress de me lâcher des deux mains, de me séparer d'objets qui ont fait partie de ce que j'étais. Une page se tourne
Je n'ai pas la crainte de ce que je vais vivre, je connais les personnes avec qui nous allons partager la maison et je pense (on ne peut être jamais sûre rien) que tout ira bien.
C'est plutôt le sentiment que je ne vais plus porter seule ma vie et je me sens démunie, je ne sais pas comment je peux réagir et c'est finalement cela qui me fait peur.
Il y a en plus toutes les questions que je me pose : est ce que ceci, est ce que cela et patati et patata....et j'en passe et des meilleurs.

D'un autre côté je réalise un très vieux rêve: vivre à plusieurs dans une grande maison. Créer un lieu d'échange et de rencontre, un espace de convivialité.

Alors qu'ici dans cette appartement je n'ai plus le goût de recevoir du monde, trop exigu , pas la possibilité d'héberger du monde, trop bruyant aussi.

Finalement partie c'est laisser un peu de soit même si l'ailleurs est meilleur, je me rend compte que je suis comme une petite fille à qui on offre un merveilleux cadeau qu'elle n'a pas mérité. (blonditude quand tu nous tiens).

Est-elle belle la vie???

Je dirai OUI