mardi 18 janvier 2011

Hé tu es parfait toi

Tu es parfait tu as de la chance, alors comme cela tout ce que tu fais ou penses est bien fait, bien penser.
Jamais de doute, wahou, je peux te classer alors dans la catégorie des superman.
Moi je suis loin du compte, chaque pas que je fais, chaque pensée, chaque acte posé je doute.
Il y a des tas de choses que j'ignore, que j'ai surement mal fait.
Je peux péter un boulon sur un simple claquement de doigt parce qu'un truc me révolte, m'indigne, que je ne supporte pas la bêtise (pour être polie), encore moi l'égoïsme.
Je ne supporte pas plus le racisme, l'homophobie, la violence gratuite.
Et encore moins les mensonges de ceux qui nous gouvernent.
J'aime les humains avec leur côté sombre et lumineux, je les aime à ma manière, comme j'en suis capable.
Souvent je dis en riant que je ne suis pas rancunière.....juste que je me souviens très longtemps.
Je dis aussi si tu te loupes une fois c'est pas grave, fais gaffe il n'y aura pas deux fois.
J'aime pas les mensonges, je préfère une vérité même si elle fait mal.
Je me fiche du regard des autres surtout de ceux qui m'indiffèrent.
J'essaie de faire le moins de mal possible à ceux qui m'entourent même si je sais que parfois je me loupe.

Une chose est sûre je ne suis pas parfaite, je suis juste humaine.

La perfection viendra à l'aube de mon dernier soupir

jeudi 13 janvier 2011

Madame la faucheuse

Il y a longtemps on m'a dit: Te fais pas d'illusion, ton premier cri de vie est le premier pas vers ta mort.
La mort compagne de nos jours, de nos nuits.
La mort dans un éclat de rire, dans une douce étreinte pour les plus chanceux, pour d'autres une descente en enfer dans la souffrance.
Le plus terrible dans la mort, n'est pas sa mort mais celle de ceux que l'on aime.
A-t-on assez dit : je t'aime, lui a-t-on assez prouvé.

Question : quand meurt-on vraiment??

Quand nos yeux se ferment à tout jamais, que notre corps dérive vers un ailleurs inconnue, quand soudain le monde qui nous entoure se fait pluie d'étoiles.
Ou bien meurt-on vraiment quand l'oublie s'installe dans le cœur de ceux qui nous ont aimé.

J'en envie de penser que la mort définitive de ceux que l'on aime se fait quand on ne parle plus d'eux.

Ils ont laissé en moi une petite part d'eux que je conserve dans l'écrin de mon cœur comme un joyau inestimable.

Après le temps de la douleur viendra celui du souvenir, des rires et fous- rires que nous avons eu ensemble.

Et a ceux qui sont vivants je vous aime, bien ou mal mais je vous aime à ma manière, comme je peux.

Vivre, vivre le mieux possible, faire tomber de nos cœurs la haine, la jalousie, respirer, jouir de chaque instant comme si il était le dernier.
Admirer le bleu du ciel, la couleur des fleurs, serrer ceux que l'on aime contre son cœur, leur prouver.
Peindre la laideur aux couleurs de l'arc en ciel, s'aimer enfin pour mieux aimer les autres.
Marcher sur sa route sans la peur aux tripes mais avec l'espoir d'un demain meilleur, tendre la main chaque fois que nécessaire

La vie est belle quand on sait écouter ses vibrations,

lundi 3 janvier 2011

2011

Le tourbillon des fêtes de fin d'année s'achève avec le départ des derniers lurons ce matin.

Moi qui ne suis pas une accro de ces fêtes, j'y ai pris cette année un réelle plaisir.

Noël c'est passé en famille et nous avons eu de beau moment de partage, notamment pendant la préparation qui c'est faite entre sœurs. Le temps efface les différences d'âge nous voila quinquagénaire toutes les trois, mères et pour certaines grand-mères, nos parcours, nos choix de vies sont très différents. Cette année dans la cuisine qui nous accueillait nous avons ri, raconté nos petits et grands soucis et c'était bien, je dirai même royale. La soirée a été dans la même veine et le Père Noël nous a encore bien gâté preuve de notre sagesse.

Pour le réveillon du 31 je me suis lancée dans la préparation de sushis ,maki et poissons crus histoire de changer. J'ai eu un excellent professeur initié lui même par une fille du soleil levant et c'est sûre les petites choses n'ont pas le même goût. C'est long à préparer, cela se mange facilement et le poisson crû a été apprécié.

Finalement ces fêtes m'ont rabibochées avec une année 2010 pas toujours facile et j'ai bon espoir que celle qui est là ne peux être pire.

J'en profite pour vous souhaiter à tous bonheur, santé, amour et surtout la réalisation de tout vos souhaits.

Elle est pas belle la vie