mercredi 27 juin 2012

Et pourtant le ciel brille

On pourrait penser que tout va toujours mieux sous le soleil, mais on sait aussi que On est bien souvent un con.

Malgré l'ouverture du snack, une vie à cent à l'heure comme je les aime, ma transformation mentale et imaginaire en grand-marâtre Fanta citron (juste pour éviter de commettre le pire), une adorable A.P. qui assure plus qu'une cacahuète.

Il fallait bien qu'il y ait un méga grain de sable pour faire péter la jolie machine.

Déjà que Madame insomnie rodait autour de moi, là elle c'est complétement installée dans mon lit, l'eczéma a envahi les paumes des mains.

Une question me taraude le cerveau depuis le 17 juin, à qu'elle moment peut on parler d'acharnement thérapeutique et nous qui sommes liés par les liens du sang, de notre amour et de notre histoire sommes nous à même de prendre la bonne décision?

Je suis partagée entre l'envie de le garder avec moi et le désir que sa souffrance cesse, je suis partagée entre ce que j'aimerai et la réalité de ce que je vois.

J'ai envie de hurler, de pleurer, de taper sur tout ce qui bouge et pourtant je sais bien que ce n'est pas le moment, il faut avancer, essayer de prendre le chemin le moins pire, garder mon cerveau en bon état de fonctionnement.

Le soleil brille de mille feux, s'en rend-il seulement compte..?

samedi 23 juin 2012

Ce qu'il reste de la tournée des crêpes

De belles images de l'ami Franck que je partage avec vous, il est doué cet homme

les filles de l'escalier

la crèpiere

Sans elle point de tournée.

clair de lune à giens

Et le spectacle que nous sommes obligés de subir chaque soir, si c'est pas malheureux.

Merci encore pour les photos, pour les délicieuses crêpes, et surtout de votre présence....bonne fin de tournée à vous deux

mardi 12 juin 2012

Deux belles venues qui font du bien

Avant hier la TOURNÉE des CRÊPES c'est arrêtée à la maison.

Hier soir nous les avons mangé aux snack, elles sont bonnes et plus encore, je me suis régalée, il est trop fort Franck.

Je suis trop contente d'avoir enfin rencontrée la grande madame Koz et son grand monsieur Franck.

Seul petit bémol, nous n'avons pas assez de temps à leur consacrer et le soir le sommeil m'empêche de m'attarder pour papoter.

Cela fait du bien de voir des gens heureux en toute simplicité, ça requinque.

jeudi 7 juin 2012

J'ai dix ans

J'ai dix ans
Je sais que c'est pas vrai
Mais j'ai dix ans
Laissez-moi rêver
Que j'ai dix ans
Ça fait bientôt 45 ans
Que j'ai dix ans
Ça parait bizarre mais.....

Finalement je m'en sors pas si mal, avec des hauts, avec des bas.
Je croise les doigts pour que les bas ne soient pas trop bas et surtout pas trop long
Et que les 55 prochaines années ne soient pas pluS pire.

Que cette journée soit saupoudrée de bleu pour le ciel, jaune pour le soleil, d'or pour le rire et la bonne humeur et pailletée d'amour.

Et merci à monsieur Souchon pour les paroles

samedi 2 juin 2012

solutide

Du monde, cerné par ce peuple qui rit, qui bavarde, qui fait la fête et vous seule avec vos pensées.

Même pas une petite huitre compatissante à porté de la main.

Seule au milieu de la foule que demander de plus pour être encore plus seule avec vos larmes et votre détresse.

Je ne comprend plus, je me sens absente, non mise en absence.

Bonjour les larmes, je suis tristes de ne pas comprendre ce qui arrive, et j'ai peur, très peur et je suis fatiguée.

J'ai envie de dormir 1000 ans et plus, j'ai envie de fermer les yeux sur ce monde...j'ai plus envie.

Finalement il faut toujours un point à la fin d'une phrase.