vendredi 12 octobre 2012

Mini vacances

Une fois les deux ou trois trucs à faire ce matin, nous allons enfourcher notre fougueux cheval pour 5 jours de ballade.

Cinq jours à faire autres choses que de bosser ensemble, cinq jours rien que pour lui et pour moi.

Je lui ai interdit le portable, la tablette, juste un bon livre et moi....que demande le peuple.

Cette coupure va nous faire du bien, surtout nous permettre de finir la saison moins crevés.

Toujours pas trouvé de toit pour l'instant, mais nous avons déniché une magnifique torpédo de 18 ans d'âge pour remplacer l'autre.

Aujourd'hui je suis contente et cela me fait du bien.

Malgré la pluie et les nuages sombres, le ciel semble devenir plus clément, le temps joue en ma faveur.

vendredi 5 octobre 2012

Mes thérapies

Entre les : toi tu vas pas bien du tout, tu devrais essayer de faire une thérapie machin truc que te permettrait d'aller mieux et les conseilles des bons payeurs.

J'ai choisi et depuis longtemps ma thérapie en fonction de ma douleur et de mon mal-être.

Il y a en a deux très simple en fonction de la gravité du cas et qui me réussissent à merveilles.

Comme je suis une gentille conseillère je vais de ce pas vous les livrer.

Thérapie n°1 pour les cas légers de mal être:

Il vous faut bien évidemment une carte bleue ou un chéquier (comme tout le monde le sais une vraie thérapie ne fonctionne que si cela a un coût), un véhicule pour vous déplacer et la bonne adresse d'un thérapeute. Je vais donc vous en citer quelques un, à vous de piocher dans le bons si vous sentez que cela peut vous faire un minimum de bien :

  • Etam Lingerie
  • Princesse tam.tam
  • Wonderbra

vanessa-schleimer-02.jpg

Et voila comment on se sent après....

Thérapie n°2 pour les cas plus graves de mal-être :

Une heure minimum est à prévoir si possible à un moment de la journée où vous serez seule, en tête à tête avec vous même.

la méthode est simple vous vous enfermez dans la salle de bain munie de divers produits de soin .

Prévoir : shampoing, masque pour les cheveux et pour le visage et gommage pour le corps.

Et vous commencez à vous étrier sous la douche.

Avec cette manière de faire vous pouvez à loisir pleurer sans que personne vous prenne la tête et en plus vous vous faites du bien.

Adieu, point noir, peau fatiguée, poils à l'envers.

Pour terminer la thérapie une crème pour le visage qui vous va, une huile parfumée pour le corps qui vous enveloppe comme un voile et une touche de Shalimar ou tout autre parfum de votre convenance.

Et si vous êtes vraiment très mal, que vous ayez une grande colère en vous ou un grand chagrin vous pouvez utiliser les deux méthodes en alternance.

Depuis début juillet j'alterne les deux, j'ai une tripotée de jolies dessous, je sens super bon, mon banquier va finir par me tirer les oreilles et mon moral va presque bien.... quoique....je sens que je n'en ai pas fini avec mes thérapies

mercredi 3 octobre 2012

Réflexions

Il n'y a pas longtemps j'ai lu un billet chez mademoiselle Sacrip'anne, qui m'a bien fait réfléchir sur une partie de ma vie en tête à tête avec mon A.P. (12 ans)

Certes les conditions n'étaient pas les mêmes, Je pouvais compter sur mes parents en toutes occasions et ça c'est pas rien.

Pour les sous c'était une autre histoire, il n'y en avait pas beaucoup mais ce n'était pas le plus important pour nous, on avait un toit sur la tête, de quoi manger dans l'assiette et une vieille titine pour nous emmener là où on le voulait.

Mais j'ai eu droit à des gentilles conseils :

  • Tu sais Lilou une enfant ne s’élève pas comme cela.
  • Tu n'est pas assez dure.
  • Tu n'est pas assez souple.
  • Tu devrais faire comme ceci , ou comme cela.

Je sais bien que je n'ai pas été une mère parfaite, que j'ai loupé un tas de truc, mais j'ai fait du mieux que j'ai pu tout au long de ces douze années avec elle.

Je sais bien aussi que j'ai concilié ma vie de maman, de travailleuse et d'amoureuse avec les moyens que j'avais à ma disposition, avec ce que je suis et ce qu'elle est.

Et quand en 2008 je suis partie m'installer en Corse avec mon P.C., c'est après une longue discussion avec elle que je l'ai fait et avec son accord.
Cela ne m'a pas empêché de le ressentir comme un abandon vis-à-vis d'elle, comme si le fait de me donner le droit d'être femme à part entière lui ôtait à elle sa maman.

Un de mes plus grand regret : ne pas avoir su lui donner envie de continuer son parcours scolaire.

Une de mes plus grande joie : notre entente, notre plaisir à être ensemble, trop fusionnel diront certains ...et alors, c'est comme cela.

La question que je me pose maintenant : serai-je une bonne mamie???