lundi 29 juillet 2013

Cela trotte dans ma tête

Voila quelques temps que dans ma tête tourne en rond la mort et le rapport que j'ai avec elle.

Un peu comme tout le monde, j'ai perdu des gens, plus ou moins aimés de ma famille ou de mon cercle d'amis proches.

Il y a ceux que je porte autour du cou, ceux qui sont gravés dans mon cœur et ceux pour qui j'ai eu de la peine mais sans en être marquée.

J'ai toujours pensé qu'il fallait laisser partir les morts, oui mais voilà parfois ce n'est pas facile tant leur départ est injuste, que j'ai du mal à l'assumer, que ma colère les reteint, enfin tout un tas d'états d'âme qui fait que j'ai le sentiments qu'ils sont là jours et nuits à me coller à la peau.

Parfois dans les moments où ils me manquent le plus je me mets en colère après eux, les accusants d'abandon, je leur parle, je leur demande des explications, j'appelle cela mes colères d'enfants.

Le temps joue en ma faveur, peu à peu la douleur et l'incompréhension de la perte font place à plus de sérénité, je pense à eux de manière plus douce, aux moments heureux partagés ensemble, des situations qui me les rappellent sans douleur, ils sont morts mais sereins au chaud dans mon cœur.

Aussi étonnant que cela semble, j'ai le sentiment que l'on meure réellement le jour où plus personne ne pense à vous, où vous disparaissez de la mémoire.

Aujourd'hui, comme hier, comme demain, de façon sereine et plein d'amour je pense à vous qui êtes partis.

Et pour finir sur une note un peu plus joyeuse voilà ma merveille 4 mois depuis hier.

4 mois

Il est pas beau ce petit bout d'homme

vendredi 26 juillet 2013

Trois petits tours

On attend le jour J avec impatience.

Enfin la voilà.

Et c'est déjà fini.

Trois petits jours qui ont passé à la vitesse de l'éclair, qui m'ont apporté un énorme bol d'oxygène.

Une jolie rencontre entre elle, mon A.P. et ma ma mini merveille, faites de sourires et de gazouillis, de petits mots tout doux, et de papotages.

Le monde virtuelle réserve de bien belles surprises et à ce jour je n'ai jamais été déçue de ceux qui sont venus dans ma maison.

Notre prochaine rencontre se fera dans sa maison à elle, cette fois je n'attendrais pas pour y aller le vol incertain d'une mouette.

mercredi 10 juillet 2013

Un pas après l'autre

Quand je suis tombée il a 2 mois, j'ai mis cela sur le compte de la fatigue, de toutes ces choses qui me sont arrivées depuis 2 ans.

Des bonnes avec l'arrivée de mon petit lièvre et les moins bonnes qui faute de solutions ont été enterrés, mais pas bien profond.

J'ai pris tout les mots écrits ou parlés au pied de la lettre, évidemment j'étais la seule coupable de tout, de respirer, de donner mon opinion, d'être simplement en vie.

Je remonte la pente tout doucement, la fatigue physique et mentale est moindre et puis et surtout j'ai un excellent thérapeute, certes il a pointé des trucs qui font mal, bien enfouis, des trucs qui remontent à perpète.

Je sens bien que j'ai du pain sur la planche, mais j'ai envie de le faire, pour moi, et aussi pour ceux que j'aime.

La vie est loin d'être un long fleuve tranquille, être vivant et bien dans sa peau et dans sa tête mérite bien quelques efforts.

Et puis j'ai une visite dans J-13, qui me remplit de bonheur et que j'attends avec impatience.

lundi 1 juillet 2013

chut Papa dort

C'est par ces mots que maman nous demandait le silence lors des siestes de papa.

Chut papa dort, j'avais encore tant de choses à te dire, j'avais encore tant besoin de toi.

Chut papa dort, il est parti rejoindre ses amis, j'ai envie de croire qu'il dispute une partie de basket, ou qu'il court.

J'ai appris vendredi qu'Alain Mimoun est décédé lui aussi, papa avait une grande admiration pour lui et je crois qu'ils se sont un jour croisés sur un stade.

Chut papa dort pour l'éternité, je t'aime, on t'oublie pas.