vendredi 20 décembre 2013

Bon Ben

Nous voilà au seuil des fêtes, rien fait pour l'instant.
Voir toutes ces vitrines illuminées me font virer tristoune les fêtes surtout celle du bonhomme rouge me filent toujours le bourdon.
Cette année la famille se déplace vers le nord, et moi avec, 1 jour pour aller, 1 jour pour le retour en tout trois dodos sans mon P.C.
Ici il pleut à trombe d'eau, j'ai pas envie de sortir, pourtant il va falloir y aller, je garde mini prince.

Je souhaite pour 2014 :

  • Que les politiques arrêtent de se foutre de nous.
  • Que les guerres cessent.
  • Qu'il y ait du pain et du foi gras pour tout le monde.
  • Qu'il y ait une meilleur répartition des richesses.
  • Plus de racisme, d'homophobie, de sexisme.
  • Qu'enfin les humains redeviennent humains.



On peut toujours rêver non........

Bonnes fêtes de fin d'année à vous tous

mercredi 11 décembre 2013

TAMALOU

Depuis le mois de Mai je cumule les Jaibobolas.
Rare est le mois où il n'y a pas une visite chez un toubib ou un spécialiste.
Dernier en date syndrome de Ménière , vertiges, nausées.

Comme j'en avais un peu ma claque de Tamalou, j'ai laissé trainer en prenant sur moi, en me disant que cela allait passer.
Pas du tout, les pertes d'équilibres étant plus fréquentes, j'ai fini par avoir peur de me casser la binette avec mon petit prince dans les bras et donc j'ai été consulté.

J'ai été reçu par une charmante O.R.L qui m'a remis en place les cristaux de l'oreille responsable de ma perte d'équilibre, jusque là tout va bien , sauf que j'ai des maux de tête assez violant associés et là ben cela ne le fait pas du tout, donc I.R.M. au mois de janvier, (vive 14).

Vous dire que j'en ai ma claque c'est peu, cela me mets dans des colères pas possible, des crises de larmes, des envies de taper sur tout ce qui bouge et notamment sur ce foutu corps qui vit sa vie sans me demander quoi que se soit.

J'ai rarement été malade sauf des trucs un peu graves tout les 15/20 ans, un mal au bide, à la tête, un peu de fièvre, une épaule qui déconne ne m'a jamais empêchait d'aller bosser.
J'aime pas les piqures, les médocs enfin tout ce qui de près ou de loin touche à la maladie signe pour moi de faiblesse, d'être une pauvre petite chose fragile auprès des autres, une petite chose qui lasse même elle même.

Alors parfois quand vraiment cela ne va pas je me dis qu’Alzheimer serai le bienvenue, au moins je pourrai oublier et puis j'oublie ces conneries et je me dis que parfois il y a aussi des moments comme cela dans la vie où tout ce cumule, une façon pour le corps de ce rappeler à nous, de nous envoyer des signaux.

La science devrai mettre au point une super machine à régénérer les corps vieillissants, tu rentres dans la machine et hop tu en sors nickel......faut pas rêver en plus.

Un peu d'optimisme 2014 sera une belle année, Tamalou et Jaibobola ne seront plus que de vieux souvenirs et la machine sera au point.

vendredi 6 décembre 2013

Enfant, Femme, Mère

Voilà bien longtemps que je n'ai pas parlé de mon A.P., de ma petite fille devenue à son tour maman.

Quand elle est née je l'ai reçu comme un merveilleux cadeau et au fil du temps, malgré des jours difficiles avec elle je la perçois toujours comme un cadeau pour moi.

Elle est ma merveille et si j'avais eu le choix c'est elle que j'aurais choisi tant nous sommes fusionnelles.

Je me demande parfois si ce besoin que nous avons l'une de l'autre n'est pas a son désavantage et si malgré tout l'amour que je lui porte, je ne l'empêche pas de vivre sa vie pleinement.

Mon A.P. n'est pas très bien dans sa tête ni dans son corps en ce moment et cela m'inquiète fort, j'ai tant envie pour elle d'un chemin sans épine.
Je sais aussi que le passage de fille à maman ne se fait jamais sans douleur et qu'elle a un certains nombres de choses à régler avec son enfance.
Je suis inquiète de son manque de confiance en elle, de cette capacité à se croire incapable , alors qu'elle assure bien avec son petit, dans sa formation et dans sa vie de femme.
J'ai parfois l'impression qu'elle préfère ne rien faire plutôt que de faire avec un risque.
En ce moment je la pousse un peu pour qu'elle fasse un vrai travail sur elle, qu'elle ne perde pas son temps pour vivre pleinement, qu'elle n'attende pas d'être sur le déclin de sa vie pour avancer.

En même temps je me dis qu'elle n'est peut être pas prête encore pour livrer ce qui la ronge, je sais que cela peut être très douleur mais si salvateur aussi.

Petit prince va bien c'est un enfant bonheur qui sourit très souvent, il rampe un peu partout dans la maison, teste le 4 pattes, a deux jolis quenottes et nous attendons les deux prochaines dans les semaines avenir, il gazouille et rit..........la merveille de ma merveille c'est même fait sa première copine à la crèche un vrai charmeur ce petit bonhomme.