366 obsolètes à prise rapide

mercredi 22 mai 2013

un presque silence

Je regarde depuis ce matin le paysage face à moi : les grands pins parasols, les chênes, dans la trouée un peu de mer et le soleil qui traverse, j'écoute les oiseaux, je les regarde aller de ci de là, d'arbre en arbre.
Rien de bien rimbobo* , sauf dans ma tête.
Hier ou avant hier, je lisais un blog que j'aime beaucoup et j'ai commis une maladresse bien involontaire, j'ai fait un amalgame entre ce que je percevais de ces mots et ceux qu'ils me renvoyaient par rapport à ma propre histoire.
c'est vrai aussi quand ce moment j'ai un peu de mal et j'approche d'une date pénible (c'est pas une excuse et je ne vais pas m'en servir).
Ce qui me fait peine c'est d'avoir bien malgré moi mis en colère ou agacer ou tout autres choses cette personne et que je ne sais pas comment m'en excuser.
J'espère que ma maladresse sera pardonnée, je n'avais pas de mauvaises intentions.







  • (Mot italien qui signifie retentissement)

vendredi 17 mai 2013

Je me marre

Après callypige, notre ami Franck nous propose Maflé, je pouffe encore en voyant la définition :Qui a de grosses joues.

Et bien non même de dos on ne peux pas me dire que j'ai de bonnes joues, et que je mange bien à la cantine.

Mes joues, comme mes fesses ont disparues depuis belle lurette (bien 17 ans et 21kg en moins).

Je promets que je n'ai rien donné, ni légué à personne, ils se sont juste envolés au grand chagrin de mon P.C. qui estime avoir était volé sur la marchandise.

Quand j'arrive enfin à prendre un, voir deux ou trois kilos le stress, la fatigue les soucis me les mangent aussi vite.

Pôvre de lui et ne pensez pas qu'il rechigne à me nourrir point du tout, si il le pouvait, il me gaverait comme une oie et il n'est pas rare qu'il termine mon assiette.

Et surtout ne supposez pas qu'il a pris 21 kilos pas du tout.....enfin je crois.

lundi 13 mai 2013

Y a-t-il un âge ?

Cela fait 8 jours et demi (si, si le demi compte) que je suis à la maison pour raison de santé.
Hier j'ai eu la joie de voir mon tout petit avec mon A.P. et son prince, vous dire qu'ils sont mimi tout les trois c'est rien de le dire, ils se sont même tracassés pour me trouver un repas de midi qui me ferait plaisir et sont venus avec.
J'ai énormément apprécié le geste et j'ai mangé avec joie.
Ensuite première sortie avec eux ballade sur la plage qui est à 5 mn de la maison (au retour j'ai cru avoir fait 20 bornes tant j'étais fatigués, mais heureuse).

Donc si on enlève hier et les 4 premiers jours ou j'étais semi comateuse, il reste 3 jours et demi de solitude et c'est pas innocent.
En trois jours il s'en passe des trucs dans la tête, ça tourne comme une valse, ça fait les cent pas, ça s'en va et ça revient.

Tout cela pour en venir au fait que je suis misologue* pour certaines choses, notamment tout ce qui concernent les piqûres et les rendez-vous dentaires.
J'ai beau tourner cela dans tout les sens, je flippe comme une malade et cela me terrorise.
Demain j'ai rendez-vous chez mon dentiste à 7h45, je sais qu'il va me faire mal, puisqu'il doit ôter mes implants, je sais qu'il va m'endormir le lieux, je sais qu'après il n'y aura plus d'infection, je sais mais j'arrive pas à me raisonner.

Et si en plus il n'y avait que cela, je retourne voir le toubib mercredi et si tout va bien je suis sensée reprendre le boulot le 21.

Inch'allah

*misologue (Ennemi de la raison)

dimanche 12 mai 2013

je ne le suis pas

Si je m'en tiens à la définition du dictionnaire pour le mot du jour, je dirai qu'il a drôlement évolué au cours des siècles :

Oxyde de cobalt qui, mêlé à du sable pulvérisé, sert à faire du verre bleu.

Du verre bleu, c'est drôlement joli comme couleur, enfin pas trop foncé non plus, je vois plutôt un joli bleu lumineux.

Oui mais voilà la définition du mot du jour serai du genre:

glouton, goulu, goinfre, gourmand, vorace,  insatiable, avide,

Pas joli, joli.

J'aime préparée, mitonnée, servir mais manger qu'elle perte de temps.
Je n'aime pas les assiettes pleines à ras bord et j'ai du mal à manger si je me retrouve face à une personne qui s’empiffre, qui mâche la bouche ouverte et j'en passe et des meilleurs.

Tien je sais enfin pourquoi je n'aime pas les mastiqueurs de chewing-gum.

Je ne serai jamais safre*, et je ne m'en porte pas plus mal.

  • safre (Qui se jette avidement sur la nourriture)

mercredi 8 mai 2013

même pas en rêve

Si il y a bien un endroit de ma personne qui ne m'a jamais fait rêver, ce sont mes fesses, elles sont tout sauf callipyge*.
Le peu que j'en ai, vient de fondre comme neige au soleil après 4 jours au lit malade comme un vieux chien.
Soit disant la grippe, mon œil, je penche plutôt pour l'affreux moustique tigre qui me pique avec acharnement depuis l'an dernier.
Juste pour dire samedi temps magnifique, soleil chaud, autour de moi de nombreuses personnes en tenue estivale et moi couverte comme par une journée à moins 15.
Chaud, très chaud, froid, très froid à en claquer des dents, mal de partout, je suis sûre d'avoir pris 20 ans en moins de deux.
Je n'ose même pas me peser de peur de me faire peur, pour dire.

Je hais le moustique tigre

callipyge :Qui a de belles fesses

mardi 30 avril 2013

Sommeil, sommeil

Il y a moult années dormir était facile.
Je pouvais m'endormir n'importe où, pour 10minutes ou 3 jours.
Le bruit m'importait peu et j'ai le souvenir de m'être endormie en boite de nuit juste à côté des caissons de musique, pour dire.
Mes parents ont été obligés de démonter leur propre porte à plusieurs reprises, juste parce que je dormais du sommeil du juste et que ni la sonnette, ni les coups répétés à la porte ne m'avaient réveiller.
Mon record 3 jours pleins juste pour le plaisir.
C'était le temps heureux de mon sommeil.

Le temps a passé et mon A.P. qui n'aimait pas dormir m'ont ôté mon sommeil.
A l'heure actuelle il est rarescent, je suis heureuse quand j'arrive à dormir jusqu'a 7h30 pour moi c'est une grasse matinée.

Sommeil, sommeil quand tu nous lâches.......

lundi 29 avril 2013

Effet papillon

Quand il fait le temps qu'il fait et que mon humeur est morose, voir carrément déprimée, j'aime avoir des discours frivoles, sauter du coq à l'âne, badiner.

Je n'aime pas voir les gen's tristounets, râleurs. Comme ma foi le meilleur moyen de me sortir de mon état morose est de les faire rire, du coup mon humeur va mieux.

Hier soir entre la pluie dedans et dehors, le sol glissant et bien glissant même, entre préparation et service, clients pas franchement heureux du temps j'ai lantiponné à souhait et comme un chef.

Voilà la fin de mes vacances (j'en vois sourire) ben j'étais en vacances mais pas partout en vacances donc je n'ai fait que 70/semaines, j'ai gagné dans l'histoire 35h, tiens cela me redonne envie de rire.

Je vous le dis vivement mi novembre que nous allions ailleurs voir du pays, il reste plus que 7 petits mois pour y arriver.

jeudi 25 avril 2013

Il est bien brave

Quand on entend cette phrase, ici, dans le sud, on ne peut s'empêcher de sourire.

Si en plus on dit : Peuchêre, le pôvre, il est bien brave, , là il n'y a plus de doute.

On a affaire à un jocrisse et pourtant c'est pas de sa faute, il est né pour se faire mener par le bout du nez.

Sont bien à plaindre, les pôvres, peuchêre, qu'elle misère, si un jour vous en croisez un, ne vous moquez pas, il souffre déjà bien assez sans en rajouter une couche.

mercredi 24 avril 2013

Toute ma vie

Toute ma vie j'ai été non point hôtesse de l'air, mais caliborgnon.

Mes premières lunettes remontent à l'école élémentaire, heureusement que les montures ont évolué, et si je compte bien cela fait dans les 50 ans que j'en porte.

Avé l'âge, bien entendu, cela ne c'est pas amélioré, j'étais myope mais attention que d'un œil, le gauche allait plutôt bien.

Et pi maintenant je suis toujours myope mais en plus presbyte et cela depuis 5/6ans.

Le problème ne sont pas les lunettes, cela ne me dérange pas d'en porter, elles font parties de mon quotidien et finalement j'aime.

Non le vrai problème est ma vision nocturne, plus le temps passe moins j'y vois. La nuit cela devient un casse tête, je roule comme une mémère ayant du mal à évaluer les distances, éblouie par les phares, et gare aux vélos et autres motocyclettes sans lumière, eux je les vois à la dernière minute.

J'envie mon P.C. qui est nyctalope, remarquez il m'est bien utile les soirs sans lune, et qui commence tout juste à porter des lunettes pour lire.

Si a cela je rajoute une dentition pas terrible, j'en viens à me demander à quoi pensaient mes parents lors des finitions de ma petite personne, et je me demande si je ne vais pas porter plainte?

mardi 23 avril 2013

J'ai envie de chaud

Bien sûre nous avons le soleil, mais il est frileux, entre le matin et le soir tu te couvres et te découvres.

Je rêve qu'il fasse si chaud , qu'une bonne douche froide serai nécessaire, ou bien m' imboire d'eau à volonté.

Ce printemps mi figue mi raison ne me permet pas de mettre les petites robes légères que j'aime tant, et encore moins de profiter de la plage avant la grande affluence.

J'aimerai connaître la danse du soleil.

Là tout de suite je veux du chaud bouillant, histoire de pouvoir m'en plaindre longtemps.

jeudi 18 avril 2013

Il y a....

Il y a des jours comme cela où je traine une peine sans fond, des jours où j'aimerai ne pas me réveiller, ne pas dire, ne pas être ce que je suis.

Des jours où les mots n'expriment pas mes maux, où il y a des blessures que je ne peux exprimer, des peurs qui reviennent.

Des bissêtres si je peux appeler cela ainsi.

Comment dire les choses simplement alors que je suis infiniment triste de certains comportements, que cela me touche plus que je ne peux l'imaginer.

Oui comment dire sans blesser, sans colère et surtout, surtout....

La vie quand on aime n'est pas facile, facile.

Oui pas facile

vendredi 12 avril 2013

Si....j'avais su, je serais pas venue

Si dans ma vie j'avais pris toutes les riflades au premier degré, ben cela ferait longtemps que je serai mourru.

La vie, c'est une match de boxe où tu prends des coups et tu en donnes, même quand tu veux pas, même si tu décides d'être super zen, même quand....

La vie est un combat, et moi je veux vivre et avec moi ma famille et surtout un certain petit lièvre et sa maman.

Même si la vie est dure, elle est bonne et j'en redemande.

jeudi 4 avril 2013

Patience

Il va me falloir attendre quatre longs jours pour dodiner* tout à loisirs.

Entre temps je vais aller:

  • Remplir les frigos,
  • Préparer un plat du jour,
  • Quelques desserts,
  • M'occuper de minots,
  • Préparer une paella que l'on m'a commander,
  • Recevoir des amis
  • M'occuper de minots,
  • Fêter l'anniversaire de ma frangine

Quatre jours c'est long quand on a rien à faire.

dodiner (Bercer, balancer)

mercredi 3 avril 2013

Bien bel journée

Ce matin bonne et bel journée pour le petit lièvre et ses parents.

Ils ont eu le feu vert pour rentrer à la maison, avec l'assistance d'une sage femme bien sûre qui passera chez eux.

Voilà la nouvelle qui m'attendait ce matin quand je suis passée la voire au z'hôpital.

Pendant qu'ils rangeaient et se préparaient à partir j'ai eu le plaisir d'avoir mon petit dans les bras.

J'en suis toute affoli de ce petitout, déjà je me sens fondre et je laisse mon imagination vagabonder sur toutes les choses que nous ferons ensemble.

Il est tout doux et sens bon le bébé, ce qui me plait le plus encore c'est les regards et gestes doux qu'ont mon A.P. et son prince vis-vis de ce petit d'homme.

Elle est pas belle la vie

et en plus je me trompe de mois et de mot, je suis assoté total

mardi 26 mars 2013

Tout ce bouscule

Le marathon a commencé, je sens que le temps dans les semaines et les mois qui arrive vont m'être compté.

Entre mon boulot d'animation qui se termine fin juin, l'ouverture du snack vendredi soir et surtout l'arrivé du petit lièvre, ma vie va un peu se compliquer.

Je serai alouvi mais pas de nourriture, non, de temps oui.

Et après on dira que les séniors n'ont plus l'énergie pour tenir la cadence.

dimanche 24 mars 2013

Je suis une petite chose fragile

Je dis souvent quand je suis dans une discussion un peu musclé, où je ne trouve pas les mots justes pour être entendue que je suis une petite chose faible et fragile, en règle générale cela fait sourire (surtout les personnes qui me connaissent bien).

Mais de la à dire que je suis cacochyme il y a une frontière que je ne franchirai pas, pour la simple raison que malgré les nombreux soucis de santé que j'ai pu avoir, la teigne que je suis, c'est toujours battue pour les surmontés et jusqu'à présent je m'en sors plutôt bien.
Certes il y a eu des épisodes un peu plus difficiles que d'autres, mais ma petite voix intérieure me dit toujours :

  • avance ma belle, regarde autour de toi je suis sûre qu'il y a pire

Et ma foi j'avance, il y a toujours un coin de ciel bleu dans les gris de la vie

samedi 23 mars 2013

non merci

Pas question d'aller où que se soit à écorche-cul.

1) Je tiens trop à mon popotin

2) Vu ma taille je risque de me faire crabouiller par le premier venu

3) Je ne suis pas une serpillière.

Allez hop sur mes deux pieds je vais faire un petit tapioca au lait de coco pour notre dessert.

jeudi 21 mars 2013

Comment

Envie d'évasion , de grand large, de soleil et surtout de mer à perte de vue.

Envie de repos, de détente et pourquoi pas de zénitude cela va avec il me semble.

Je vais de si de la sur les offres de voyage qui sont au départ si alléchantes.

Et là je tombe(sans me faire mal) sur une offre pour deux (il est bien entendue que je mets le P.C. dans mes bagages) à 650 euros tout compris.

Miam-miam, je commence à remplir le bulletin d'inscription et surprise le prix finale 2500 euros pour deux, godan non

Heureusement pour moi que ce n'est qu'une rêverie, un désir fuguasse d'évasion, juste un instant pour que le quotidien soit plus facile.

Pas bien grave, dans ma tête j'ai fait le voyage en regardant les belles images et zen la Lilou du coup

P.S: le petit lièvre devrait pointé son nez entre le 28 et le 29 mars, il a été sage et a attendu le fin des 36 semaines, mon A.P. m'étonne encore par son calme.

mercredi 20 mars 2013

là ça le fait pas

faut pas croire, je suis toujours là , il y a certains mots qui ont du mal à m'inspirer et puis pour ne rien vous cacher je cours pas mal.

ribon-ribaine je continuerai, voilà c'est dit.

Et dès que j'ai une photo du petit lièvre qui doit arriver la semaine prochaine, ben je vous en ferai profiter.

Il sera, vous vous en doutez le plus beau.

elle est pas belle la vie finalement

jeudi 14 mars 2013

Je pourrai

Je pourrai mais je ne le ferais pas .....bien que cela me titille un peu d'en causer.

J'attaque avec l'association mon troisième mois de boulot, pour l'instant je gère, je ne sais pas comment cela va ce passer à partir de la fin du mois puisque nous ré-ouvrons le snack.

Ce que je sais, c'est que je ne vais pas avoir beaucoup de temps de disponible, ni pour le petit lièvre, ni pour mon A.P., ni pour ma maman.

Je vais appliquer la technique de la rondelle de saucisson, chacun aura une petite tranche bien fine certes mais une petite tranche quand- même.

Et c'est là que je suis Nanan, car si j'avais écouté Mr Pôle, ben vu mon grand âge je n'étais plus capable de grand chose, certes je fatigue plus vite, je m’endors plus tôt, mais je continue à jongler avec ma vie comme je l'entends, j'ai toujours en tête de grands projets.

Et tic et toc à Mr Pôle, si je suis vivante c'est pas grâce à toi.