Elle râle

Je m'explique :

Juste après les manifestations contre le C.P.E, le lycée de mon A.P. chérie envoie une note à l’ensemble des parents nous demandons notre accord pour prolonger les cours jusqu’au 8 juin.

Lilou pense : Voilà un lycée responsable, ils vont essayer de rattraper le temps perdu, ni une ni deux elle signe pour donner son accord.

Résultat des courses, le conseil a eu lieu le 30 mai au soir et cela fait plus d’une semaine qu’ils grenouillent gentiment en classe.

Plutôt que d’accueillir les élèves et faire garderie, pourquoi les profs ne reprennent ils pas certaines notions qui n’ont pas été comprises, d’autant plus qu’une partie de l’effectif se porte pâle, il ne reste en classe que 10 à 12 élèves sur les 35.

Je suis un brin en colère, tout le monde parle de la retructuration de l’éducation nationale, des améliorations de ceci ou de cela, moralité le 30 mai les cours sont finis et ils apprennent à jouer à la belote, comment motiver des lycéens dans un cadre pareil.

Dans trois mois que va-t-il rester de leur année, il ne faut pas se leurrer combien vont prendre un bouquin ou réviser ceux qu’ils ont vus dans l’année.

Je suis sans illusion, mise à part de belles paroles, il n’y a rien que le vide et le néant.

Commentaires

1. Le samedi 3 juin 2006, 19:29 par Zub

J'ai de très bon souvenirs de ces fins d'années où les relations avec les enseignants n'étaient plus basées sur le scolaire, mais sur tellement d'autres sujets plus "agréables".

BPS

2. Le dimanche 4 juin 2006, 09:13 par parenthèse

j'ai beaucoup appris également de ces journées les acquis étant davantage du domaine de l'affectif, ludique (le tarot,çà compte aussi),du social ,souvenirs forts émotionnelement en tout cas Ces souvenrs -là, sont tout aussi nécessaires à la construction de l'adulte que je suis devenue' Maintenant je ne suis pas sure d'avoir compris pourquoi des adultes ont encouragé des lycéens à éviter les cours au moment des grèves ... pour venir se plaindre aujourd'hui que le programme est mal bouclé

3. Le dimanche 4 juin 2006, 20:46 par Moyra

C'est une honte! Les enseignants ne finissent pas les programmes et ça aussi devrait être compté parmi les fautes professionnelles car l'élève qui se plante à cause des sujets non traités, n'a pas de recours... Bisou belle Lilou

4. Le mardi 6 juin 2006, 22:52 par lilou la teigne

zub et parenthèse je suis d'accord avec vous, il est vrai que les fins d'années sont propices à des discussions plus interressantes. Là ou cela me gonfle c'est que l'on essais de nous faire croire qu'il va y avoir un vrai travail. Quand aux grèves qui ont mouvementés l'année, j'estime que ma fille qui y a participé à fait son choix.

si je me plains ce n'est pas des grèves, mais que l'on ai essayé de me faire croire qu'il y aurait un réel travail jusqu'au bout.

Moyra je te trouve un peu trop comment dire "dur" le boulot d'enseignant n'est pas facile surtout pour ceux qui sont réellement engagés.

Je dirai qu'il existe encore de nos jours des profs valables et d'autres qu'il vaut mieux oublier.

des bisous à vous tous

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.lilou-la-teigne.org/trackback/232