Une porte fenêtre,
derrière un Balcon,
Au loin la ville
Au delà la mer

La nuit tombe peu à peu
La ville s'allume
Mille points brillent comme des étoiles
Au loin la mer, elle s'assombrit

De temps en temps
Une myriade de lumière
Flotte sur elle de manière irréelle
Vision magique, féerique

Moi je regarde plus loin encore
Et je vois tes yeux moqueurs
Ton sourire qui m'enchante
Ta petite cicatrice sous le menton

D'un souffle léger je t'envoies mille baisers
Je ferme les yeux un instant
Et le vent me transmet tes caresses
Que tes rêves soient aussi doux que les miens

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.