Face à mes propres émotions, je me sens bien souvent perdu.

Je les sens m'envahir, me submerger et cela me trouble profondément, je ne sais pas quoi en faire.

Le pire sont les émotions négatives, des choses que je ressens et que je vis mal sans pour autant pouvoir les exprimer.

Ces garces là me minent, je ne sais pas les formuler simplement , ma colère est plus forte et j'ai le sentiment de tomber dans un immense vide de solitude.

Mon corps est là, pas ma tête, je me fuis aussi loin que possible.

La peur de perdre les gens que j'aime m’engloutis totalement, j'ai des réactions bizarres aux choses et aux personnes.
J’agresse mais en réalité je me punis de tout ces mots enfermés en moi.

A force de tourner en rond, je m'aperçois que je reviens toujours à la même pensée, celle de vouloir être aimée à tout prix, comme je suis, avec mes faiblesses et mes forces.

Misère, misère de misère, misère de misère de misère.

On pense parfois être sortie de l’abime et l'on se rend compte qu'on le côtoie perpétuellement.
Un jeu sans fin, un jeu qui prend fin, enfin, le jour de son dernier souffle.

Commentaires

1. Le dimanche 16 octobre 2011, 20:49 par berlioz

On croit être sorti d'affaire une fois l'âge adulte atteint pour se rendre compte que, finalement, il n'en est rien., on traîne ses tics et ses façons de faire, parfois avec un peu d'eau dans son vin (beurk!), mais il faut s'accepter tel qu'on est, nous ne changerons pas des masses en vieillissant.

2. Le dimanche 16 octobre 2011, 22:56 par Lilou
toujours heureuse de te lire

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.