Ce matin je suis partie tranquille pour une virée aux puces.
J'adore fouiner, repérer le truc dont j'ai envie pour pas chère évidemment.
Ce matin j'ai trouver la boite à sel qui me manquait.
Tout en roulant, je pensais à toutes ses contraintes que je me colle sur le dos, et sa suite de questions qui vont avec:

  • Pourquoi je dis toujours oui.
  • Pourquoi je culpabilise pour un oui ou un non.
  • Pourquoi j'accepte que l'on envahisse mon territoire.
  • Pourquoi je m'oblige.

Finalement deux raisons m'ont sautées au visage :

  1. Je pense que je suis trop gentille et que j'ai du mal à dire non à ceux que j'aime.
  2. Désir d'amour.

Bon les raisons étant plus claires, mieux définies, je me suis sentie soulagée d'avoir mis des mots sur mon malaise actuelle.
Mais voilà j'en fais quoi maintenant....

C'est vrai enfin, comment redresser une barre qui penche depuis la nuit des temps (âge canonique c'est mon nouveau surnom). Qu'est-ce-que je peux mettre en œuvre pour ne pas tomber systématiquement dans les mêmes travers.

Mon cerveau de blonde travaille à plein régime, sûre que de mettre des mots et comprendre est déjà un grand pas vers des jours meilleurs mais cela ne me donne pas la solution et là ça me gave.

D'après mon A.P. qui entre parenthèse fête ces 22 printemps mardi (joyeux annif. ma belle)je prends trop les choses à cœur.

Pas facile tout cela, je suis pas sortie de l'auberge.

J'ai pris cette nuit une décision et qui vivra verra

Commentaires

1. Le samedi 7 avril 2012, 19:00 par jf

ok on va vivre alors

2. Le samedi 7 avril 2012, 22:32 par Lilou
Oui on va vivre sans trop se prendre la tête. Bises au passagé du weeb
3. Le lundi 9 avril 2012, 22:46 par jf

bises à toi lilou

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.