Comment une maman peut-elle préférer son confort financier au bien être morale et physique de ses petits?

Ce matin vers 10h j'ai eu un coup de sang et si j'avais eu sous la main le blaireau et sa blaireaute je les aurai réduit en fricassée et jetée aux poissons, histoire d'intoxiquer personne.

Finalement ce môme est bien où il est, et nous allons faire en sorte qu'il grandisse bien, dans un milieu plus sain, plus à l'écoute, plus chaleureux.

La vie, pour certains petits loups n'est pas belle pour deux sous

Commentaires

1. Le lundi 7 mai 2012, 10:27 par Sacrip'Anne

Je me pose la question souvent, ces derniers temps, "comment peut-on ?", face à des histoires d'enfants qui ont la vie un peu trop dure.

Chouette pour le même, quand même, j'ai l'impression...

2. Le lundi 7 mai 2012, 15:59 par Lilou
Et pourtant je peux t'assurer que j'étais pas chaude à bientôt 55 balais de remettre cela
Au regard de l'histoire mon côté maman a ressurgi, oui il va peut être mieux s'en sortir, je l'espère de tout coeur.
3. Le lundi 7 mai 2012, 23:14 par berlioz

Malheureusement, je ne comprends pas toute l'histoire, il doit en manquer un peu trop pour reconstituer. En tout cas, je constate que les aventures ne manquent pas par chez toi.

A ce propos, j'ai pensé à toi hier : je suis allé voir le musée des plans reliefs et ta ville y figure en bonne place, telle qu'elle était... au début du XIXème siècle. Elle a bien changé depuis.

4. Le lundi 7 mai 2012, 23:32 par Lilou
Ma ville Toulon ou Hyères et oui j'ai changé de maison. Pour le reste c'est un peu compliqué, mais du vécu malheureusement pour lui.
5. Le mardi 8 mai 2012, 09:19 par jf

"en fricassée et jetée aux poissons, histoire d'intoxiquer personne".. heureusement que je suis taureau! quelques soient tes colères ou indignations je suis de ton côté. Biz

6. Le mardi 8 mai 2012, 11:20 par berlioz

C'était Toulon, un plan offert par Napoléon Bonaparte qui y a gagné ses gallons de général.

7. Le mardi 8 mai 2012, 14:11 par Lilou
jf: je n'en attendais pas moins de toi et ravie que tu ne sois pas poisson
Berlioz : c'est bien ce que je pensais bisous à vous deux

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.