Quand on a, comme moi, un vieux véhicule, il faut s'attendre à tout, on espère toujours que le tout ne sera pas complétement tout, tout simplement.
Il faut compter sur un peu de chance, et c'est pas le cas en ce moment, je suis noire encore plus noire que ça on peux pas trouver.
Depuis quelques temps j'entendais un bruit bizarre à la roue avant droite, je me dis qu'il allait falloir faire un truc sous peu et la conduire chez le docteur. Finalement je me décide et le docteur m'a paru soucieux :

  • holala ma p'tite dame c'est grave il va falloir changer le cardan il est bien malade
  • Crotte de zébulon, docteur c'est la seule solution, le porte monnaie crie famine.
  • Ma pôvre dame il va casser sinon
  • Ben on change, mais pas chère, le moins chère possible ok docteur.


Trois jours plus tard, je sors le chéquier du sac, avec beaucoup de douleur je signe le chèque, pas chère mon luc oui, saloperie de vieille voiture qui choisit le plus mauvais moment.
Bon, cela c'est fait je vais pouvoir être tranquille.
Pas du tout, au bout d'une cinquantaine de kms un autre bruit toujours à l'avant mais côté conducteur, en plus le volant part à gauche de manière étrange, rebelote je me retrouve chez le docteur :

  • Pour le réglage volant c'est gratos par contre faut opérer le cardan gauche ma p'tite dame
  • Et merde docteur, le chéquier veut plus sortir du sac, je fais quoi.
  • Pas d'inquiètude, elle va pas noyer le garage de ses larmes la p'tite dame, je vous fais payer que la pièce

Il est sympa le docteur, cela fait plus de dix ans qu'il rapièce mes totomobiles, c'est un gros nounours super sympa.
Je récupère la toto en me disant bon cette fois c'est bon et ben crotte de chien, c'est pas fini.
Le lendemain plus de voiture, sympa les gentils gars de la fourrière l'on changé de place.
Pour finir le chapitre voiture ce matin tambour de frein arrière droit bloqué, pas moyen d'avancer.
Elle est pas belle la vie

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.lilou-la-teigne.org/trackback/680