A que voilà une belle invention :ccb.jpg et combien elle nous simplifie la vie.
Puis vient le temps de l’apprentissage à la propreté, le temps où bébé grandit, après le pot avec nos encouragements, notre bonheur de le voir propre.
Et bébé grandit, maîtrise son caca et son pipi et tout au long de sa vie cela devient l'acte le plus naturel, le plus commun du monde comme boire, manger, marcher..etc..

Un jour le temps de la vieillesse arrive pour certain cela se passera bien des bobos plus ou moins grave, pour d'autre l'humiliation de devoir porter cela : cca.jpg.
On pourrai penser que c'est mieux que de se souiller, mieux que d'être une corvée pour ceux qui nous entourent.
Le passage à la couche est bien souvent une étape difficile, un rejet complet, j'en ramasse des couches arrachées dans la nuit ou la journée, j'en vois des regards d'incompréhensions, des regards qui demandent pourquoi cela m'arrive, qu'est-ce-qui ce détraque, pourquoi j'arrive plus à maîtriser ?
Il faut de la patience, ne jamais élever la voix, expliquer le nécessaire de la chose, et quand ils le peuvent encore aider à aller aux toilettes quand nous sommes présents, changer une couche souillée pour qu'ils restent propres.
Il n'y a rien de plus terrible à mes yeux que cette odeur d'urine ou de selle qui s'empare des corps non changés, de ce chagrin dans les yeux.
Il faut savoir qu'un infirmier à domicile passe en moyenne 3 ou 4 fois dans la journée pour changer une personne et bien souvent les envies de pipi caca ne correspondent pas toujours avec les horaires.
J'ai visité certaines institutions qui sont tellement imprégnées de cette odeur que cela en est nauséeux, voir des personnes baignées dans leur pipi est à vomir, bien souvent le manque de personnel est une raison avancée, mais il y a aussi le manque de temps, le manque d'humanité, l'oublie de l'hygiène.
Combien de lieu super équipé ; douche aménagée, lève personne, fauteuil de douche, et malgré cela la personne est lavée dans son lit.
J'avoue que je ne comprends pas, qu'il m'arrive de sentir une vieille colère monter en moi, mon impuissance face à certaines situations m'épuise, cette façon d’infantiliser les personnes âgées me crispe .

N'oublions pas que nous serons traités comme nous avons traité nos aînés et peut-être bien pire.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.lilou-la-teigne.org/trackback/702