samedi 20 septembre 2008

Le prix d'un homme

Question très pertinente : Qu'elle est le prix d'un homme?

L'homme ci dessus cité n'est pas l'homme humain, sensible, ayant un cœur, une personnalité.

Non je vous parle de l'homme machine, l'homme outil, celui qui se lève chaque matin pour aller bosser, qui va bon an mal an gagner sa vie de misère.

Donc cet homme là qu'elle est son prix?

Enterrement de seconde classe ou de 1er tout dépend de ses espoirs me direz vous?

Ce à quoi je répond que nenni.

L'homme machine est un jour, tien un beau matin de Mai embauché pour ses connaissances, sa compétence, son savoir faire.

Il se sent responsable de son outil de travail, fière de ce qu'il produit, son chef chaque jour lui vante la qualité de son travail l'encourage, lui fait miroiter une vrai place au soleil.

Et puis un jour patatras tout s'effondre.

On lui annonce son licenciement pour X cause.

Le voila bien essoré, il se sent moralement en détresse, son corps ne comprend pas et lui fait mal.

Tout le monde s'en fout après tout c'est lui que cela concerne les autres l'ont échappés belles.

L'homme machine se vide de tout ses rêves pour sa famille pour lui même.

Si l'homme machine à un peu de chance il a moins de 40 ans, si vraiment pas de bol il a entre 45 et 50 ans et là misère il se retrouve devant une avenante pétasse de l'ANPE qui lui dit tout sourire :

- Mon "pôvre" mais à votre grand âge c'est fini, vos connaissances, votre compétence vous pouvez oublier, j'ai sous le coude un merveilleux emplois de balayeur à vous offrir pour 5 francs, six sous qui vous ira comme un gant.

Et si le pauvre gars ose refuser on lui parlera alors de l'offre raisonnable d'emploi, qu'il est devenu un boulet pour la société, un moins que rien un assisté.

L'homme machine n'a pas le choix soit il survivra soit il mourra et avec lui son humanisme.

Et hop un petit enterrement de seconde classe

On est bien peu de chose et mon amie la rose est morte se matin

dimanche 14 septembre 2008

Bourdonnements d'oreilles

Depuis quelques mois je suis sujette à des bourdonnements d'oreilles.

Toujours à la même heure (en gros) entre 5 h et 5 h 30 le matin.

Ces bourdonnements sont si forts qu'ils me réveillent.

Cela ressemble à un "RONNNN" puissant parfois, profond, régulier.

Ce qui me trouble le plus est l'heure à laquelle cela me prend, ma seule manière d'y échapper est d'aller faire le café et de commencer ma journée.

Et oui une fois bien réveillée le bourdonnement cesse immédiatement.

J'ai bien pensé qu'il pouvait s'agir d'un ronflement d'homme heureux de se vautrer dans un sommeil bien gagné, mais non.

Après une petite discussion avec zamoureux prince charmant médecin à ses moments perdus.

Il a établis que je souffrais de bourdonnements d'oreilles.

J'en conclus donc que contrairement à ce que je pouvais penser zamoureuxprincecharmant ne ronfle pas.

D'ailleurs a-t-on déjà entendue parler d'un prince charmant ronfleur?

Non dans aucun conte il n'en parle.

Donc je suis bien sujette à des bourdonnements d'oreilles.

"Pôvre" de moi, il ne me reste plus qu'à continuer à faire le café qui enchante le palais du prince à son réveil

mercredi 10 septembre 2008

Voyages, voyages

Entre ceux que je mets au trains pour PARRIISSS et celle qui est en attente de bateau pour un ailleurs meilleurs de quelques jours, ce n'est plus une maison mais une gare de transite.

Et j'aime cela.

Une valise à la main, un départ pour X, un gramme de rêve, 100kgs d'aventure, le pied.

Un instant pour mettre ses emmerdes à la porte de sa tête avec un écriteau à régler plus tard.

Mes emmerdes je vous en parlerai plus tard.

L'instant n'est pas à cela, plutôt à une petite escapades en z'ammoureux sur l'île de toutes les beautés.

le z'amour à toujours une solution pour effacer un soucis, rendre la vie plus riche, plus gaie, plus tout quoi.

Et puis on ne refuse pas un petit voyage, qui si je ne me trompe pas sera suivi de pleins d'autres cette année.

je pense que je vais envisager de ne pas défaire la valise, cela sera plus simple, plus pratique, plus rapide et au premier :

Et hop chérie. (dit d'une voix mâle et chaude)

je suis prête.

Moralité : Il faut toujours avoir un z'amour dans le creux de son coeur pour que la vie soit plus facile.

Et même si parfois la vie est moche pourrie qu'importe.

Elle est belle ma vie.