Famille

Les bons et les mauvais côtés...

jeudi 29 juin 2017

1957-2017

Me voilà avec un zéro de plus qui l'eût cru.
J'ai toujours pensé que ma vie s'éteindrait vers 45 ans, je trouvais cela déjà bien vieux alors 60 je n'y pensai même pas, finalement je me retrouve en positive de 15 ans et je trouve cela très chouette.
J'aime ma vie, j'aime notre vie et je continue à penser que j'ai eu une chance incroyable de rencontrer mon Prince Charmant il y a 21 ans de cela.
Avoir une épaule pour les mots doux, pour les jours difficiles, savoir qu'il est là simplement pour moi me rend dingue de ce Prince, combien de questions me suis-je posée, de remises en question.
J'aime regarder grandir ma fille, sa relation avec son enfant et son compagnie, ses petites choses qui nous lient que nous avons tissé tout au long de notre vie à deux. je suis une maman et une mamé heureuse.
J'aime moins regarder vieillir ma maman qui s'enfonce peu à peu dans l'oublie des jours qui passent, je trouve cela très difficile à accepter, j'ai parfois envie de croire que ce n'est qu'une illusion, un mauvais rêve duquel elle va sortir.
J'aime mon métier, j'aime m'occuper d'eux, les entendre parler d'un temps bien lointain, atténuer leur souffrance, les aider dans leur quotidien, même si parfois je rentre à la maison lessivée, même si je pense très fort que nous sommes bien mal payées pour ce boulot, pour toute cette énergie que nous donnons.
J'aime notre compagnie de théâtre amateur, il y a de si belles personnes, j'aime l'idée de notre tournée dans le Tarn et Garonne entre le 13 et 23 juillet. Le 15/07 à Lantrec, le 17/07 à Corde sur ciel, le 22/07 à Portet et le 22/07 à Piquecos dans la cours du château où nous jouerons la guerre Picrocholine de Rabelais, et si vous passez par là quelle bonheur de vous voir.
J'aime cet instant où j'écris avec mon petit Prince qui passe me faire d'énormes câlins et qui maintenant me montre sur l'ardoise les lettres de son nom qu'il sait écrire.
J'aime mon passé qui a fait de moi mon aujourd'hui.

Elle est pas belle ma vie.

samedi 13 mai 2017

balades du joli mois de Mai

Cette année nous avons renouvelé notre escapade Mère-Filles du 28/04 au 01/05, moyen de transport choisi : le camping-car.
sur_le_toit___1_.jpg
Maman n'étant pas en grande forme (88 printemps cette année), nous n'avons pas fait le choix d'un séjours trop éloigné. nous avons été à la tour fondue près de Giens, dans un chouette camping au bord de l'eau.
sur_le_toit___2_.jpg
au menu bonnes petites bouffes préparées par mes soins.
des_huitres_et_du_champagne.jpg
Cela pour pour le moral des troupes.
Comme d'habitude la bonne humeur, le rire et fou-rire étaient au rendez-vous. les jeux de notre enfance aussi.
Le projet pour l'année prochaine prendre l'avion, enfin je croise les doigts pour que cela soit encore possible.

Et puis avec mon P.C. d'amour nous avons fait une petite fugue chez nos amis au camping des Olivettes qui est de plus en plus beau, le calme, la sérénité y règne, il fait bon ce retrouver là. Dommage que le soleil n'ait pas été de la partie.

et pour finir un saut à Correns pour retrouver la joyeuse compagnie de la Citrouille pour jouer notre guerre Picrocholine de Rabelais.

10 jours de vacances qui ont filé comme l'éclair, et qui m'ont fait un bien fou.

mercredi 18 mai 2016

Escapade Mère, Filles

Cette année pour notre rendez-vous annuelle maman et nous les 4 filles sommes montées sur : favolosatop.jpg Le gros bateau.

5 jours, 4 nuits expérience intéressante en soi mais que je ne renouvellerais pas.

La cabine était spacieuse avec hublot , un service style palace flottant, nourriture gastronomique et excellente service au top. Trois escales prévues Savone, Barcelone, et Ibiza (que nous n'avons pas vue et remplacée par Palma de Majorque). Toujours autant de joie à se retrouver ensemble même si maman suit moins bien, nous avons bien ri, nous avons joué au jeu du bac, si, si cela devient une institution durant nos rendez-vous. Des visites à terre sympas et des soirées cools.

mamoi.jpg 1er soirée au restaurant tout va bien

mets.jpg Un aperçu de la présentation des assiettes.

oiseau2016.jpg Le dernier soir le chef de rang nous a fabriqué des origamis avec des serviettes, il a fait une botte, un éléphant, et une tortue en plus de mon oiseau.

pieds2016.jpg Là on se l'ai joué à l'américaine, jupe baskets pour marcher c'est plus confort.

Le moins de cette croisière : une musique à fond toute la journée, des tarifs à bord Chère même très Chère et un service client pas à la hauteur en amont.

Merci à maman de m'avoir aidé au financement, ce n'est pas à l'heure actuelle le moment de telle dépense.

Et pour l'année prochaine on songe à un regroupement en Sologne et l'on recherche un lieu insolite

dimanche 17 mai 2015

Balade en roulotte

Après l’expérience en péniche de l'an dernier nous avons remis ça cette année en roulotte.
Balade très agréable au rythme des chevaux, circuit de 2 jours et demi dans la Drôme le week-end dernier.
Départ de Péquimbert où nous avons été accueilli par le couple qui dirige, Thierry s'occupe des roulottes, des chevaux et de mener l'attelage, Odile sa compagne s'occupe de l'administration et de l'intendance. Deux personnages très sympathiques et qui connaissent bien leur boulot et leur coin.

drome_4.jpg

Un peu de pub ne fait pas de mal.

drome_1.jpg

Donc de Péquimbert nous avons filé à Soyans halte dans le gîte "Les Meyas" superbe avec piscine naturelle

drome_3.jpg .

Une patronne qui sait faire de la bonne cuisine dans un cadre idyllique pour qui veut se reposer.
Le lendemain direction Saous par les petits chemins et étape au camping de Graville drome_2.jpg.

Et puis malheureusement le retour, toute bonne chose ayant une fin, je ne vous cache pas que pour ce genre d'activité vous avez intérêt à aimer la marche.
Je retiens de ces moments des souvenirs pour plus tard, des moments privilégiés entre nous les frangines et notre mère.
Et si tout va bien l'an prochain mini croisière au programme.
La vie est belle quand on est entourée des bonnes personnes.

mardi 13 mai 2014

Ballade en Bourgogne

On c'est retrouvée après 40 ans, seule comme sur la photo prise en 1974.
Seule autour de la reine mère fière d'avoir tous ses poussins autour d'elle.
Une fête des mères en avance, qui nous a réuni toutes les cinq sur le canal de bourgogne.
Jolie ballade en péniche de Tonnerre à Lézinnes, 11 écluses à passer à l’allée, 11 au retour.
Seule bémol averse de grêle et vent violent sur la dernière écluse, j'ai bien cru que je n'arriverai jamais à la passer.
Nous avons papoter, ri, heureuse tout simplement de nos retrouvailles, chacune d'entre nous ayant trouvé son poste sans ce poser de question, complémentaire, unis autour de la reine mère trop heureuse.

Et l'année prochaine on remet le couvert mais en roulotte.

Cela fait du bien de replonger dans son enfance le temps d'un week-end.

mercredi 19 septembre 2012

le chemin du deuil

Aujourd'hui nous partons quatre jours avec maman.
J'en ai besoin et je je pense qu'elle aussi.
Quatre petit jours ou nous pourrons nous retrouver et qui sait lui permettre de partir à lui aussi.

Peux être que ma démarche va sembler un peu fofolle pour certains, d'ailleurs je pense parfois, sans rire, que je suis un peu dingue ( c'est mon problème, je l'assume).

Depuis plus de deux mois je me pose tout un tas de questions qui me ramènent inlassable vers ma culpabilité: qu'est ce que j'ai fait ou pas, le sentiment de l'avoir abandonné, mon insistance à l'hospitalisation qui a débouché là.

Depuis, il n'y a pas un jour où je ne sens pas sa présence à mes côtés, plus présent que de son vivant.

Je me reproche de rire, de pleurer, d'avoir mal partout, d'admirer un lever ou un coucher de soleil.

Je me sens comme un petit oiseau aux ailes brisées.

Avec maman nous allons vagabonder, nous avons prévu deux points de chute, le premier le mercredi , le second le vendredi, le reste du temps sera selon notre humeur.
Nous allons pouvoir parler, pleurer, rire mettre à plat nos sentiments, recharger nos forces et j'espère le libérer lui.

Parce que je pense que ceux que nous aimons, doivent être libérer pour mieux nous apporter leur soutien et la paix du cœur et de l'âme.

J'ai le sentiment de n'avoir jamais su lui dire combien je l'aimais et combien j'étais fière qu'il soit mon papa.

vendredi 5 août 2011

Ces petits riens qui font de beaux souvenirs

- 6h30, un matin comme un autre, je grappille quelques tomates cerises sur les branches tout en regardant le levé du soleil.

- Fin de journée avec les enfants, la douche est prise, le repas ne va pas tarder, séance de massage à l'huile d'amande et de lavande. C'est partie pour une heure de douceur et de détente, en premier je masse les filles, ensuite elles me massent.

- Entendre 1000 fois par jours : Mémé Lauche (c'est Môa) qu'est ce qu'on fait maintenant, qu'est ce qu'on mange, à qu'elle heure on y va et j'en passe.

- Lecture dans le canapé extérieur, temps calme pour le reste de la tribu.

- Tournée dans le potager, cueillette des cœurs de bœufs, courgettes, concombres qui finiront dans l'assiette du midi.

- Ballade en moto en tête à tête avec Prince charmant, visite de Montélimar pendant que z'homme est en rendez vous.

- Hammam maison avec grande fille de z'homme, gommage au rassoule, douche gant de crin, bain, massage à l'huile prodigieuse le tout entrecoupés de rire et petites confidences.

Il n'y a aucune photo de ces moments tout doux, ils sont juste gravés dans ma mémoire et rangés dans ma boite petits riens, grands bonheurs.

Elle est pas belle la vie

dimanche 5 décembre 2010

Les Olivades

En ce moment c'est la saison de la récolte des olives, avec de la chance il fait beau, ce jour là pas de chance le temps était plutôt à la neige.

Le lieu de la récolte : Le camping des olivettes, près d'Oraison, un lieu magique....enfin pour moi.

Les amis qui gèrent ce camping, nous ont proposé de participer à l'olivade et nous y sommes allées de bon cœur. Outre le ramassage des olives, un week-end entre amis dans un lieu magique ne se refuse pas.

Dans un premier temps on dispose des filets sous l'olivier ensuite on peigne l'arbre avec un outil qui ressemble à un râteau d'enfant, pour les olives trop hautes une échelle est utilisée. Une fois l'arbre entièrement libère de ses fruits, on enlève du filet un maximum de feuilles et de branches tombés dedans, les olives sont transférées dans des paniers.

Les olives ainsi récoltées sont amenées dans une grange pour être pesées, puis soufflées afin d'être débarrassées de toutes les feuilles. les_olivades1.jpg Là vous pouvez voir la souffleuse et ma pomme couverte comme un esquimau.

Une fois cette opération terminée les olives sont étalées pour leur permettre de sécher. les_olivades_2.jpg En tout il a été ramassée environ 1050 kg d'olives sur 5 à 6 jours, ce qui représente près de 400 litres d'huile.

Le samedi soir la neige est tombée, c'était de toute beauté, nous étions contents d'être au chaud.

Dimanche matin nous avons ramassé le dernier arbre, ces olives là ne finiront pas en huile, mais préparée pour l'instant elles dégorgent dans l'eau leur amertume, ils y en a environ 10 kgs qui baignent dans la baignoire de la maison.

Pendant 3 à 4 semaines il faut leur changer l'eau tout les jours, ensuite elles macèreront 4 semaines dans la saumure couvertes pour éviter qu'elles ne prennent la lumière et pour finir elles seront mises en pot et préparées selon mon humeur du moment..

Pour info les photos sont d'un vrai photographe et ami Entrevues Photographie

Elles pas belle la vie

vendredi 28 août 2009

Secrets

Il y a les petits secrets de l'enfance, dont on rit plus tard.

Il y a les secrets de l'adolescence que l'on ne dévoile qu'à sa meilleur amie, qui elle même va le confier à sa meilleur amie, qui elle même......

Il y celui que l'on met dans un placard fermé à double tour et surtout on en perd la clé.

Il y a celui que l'on garde jalousement au fond de soit qui parfois blessent et déchirent toute une vie.

Et puis il y a le Secret bonheur, celui qui se divulgue une fois réalisé, celui que l'on rêve d'étaler sur la place pour que tout le monde en profite, celui qui laisse rêveuse de long moment, qui nous amène sur la planète rose du bonheur.

J'ai un bonheur Secret et je vous en ferai profiter et temps et heure utile.

Elle est pas belle la vie

jeudi 30 juillet 2009

Une tribu s'en vient et trois petits tours.....

Voilà une semaine finissante riche en bonheurs de toutes sortes.

Mon mur à dessin s'étoffe de magnifiques œuvres d'art, plaisir de la plage avec les petits.

Ils repartent en sachant faire la planche et à moitié plonger, le sable de corse lui s'appauvrit en coquillages qui repartent sur le continents dans de jolis bocaux (souvenirs, souvenirs)

Ma nièce, elle a profité pour prendre un repos bien mérité et je l'avoue je ne me suis pas gênée pour la gâter, entre rire et papote, tours en ville et couchés tard, petits miams mijotés, et mousse au chocolat maison.

Tout va très bien madame la marquise, tout va très bien, tout va très bien.

Ménage en cours puisque nous attendons une nouvelle tribu dans la nuit de mardi.

Vive les non vacances qui me permettent de voir défiler pleins de gens charmants dans notre nid de z'amoureux.

Elle est pas belle la vie......

Ps: 2 heures plus tard constat :

la couleur homard bien cuit s'étiole pour laisser la place à la couleur caramel doré au beurre salé de guérrande

vendredi 15 août 2008

Les z'avant nous

Hier soir, après une discussion un peu folle dingue avec la fille sur l'hérédité, je me suis souvenue de photos.

De très très vielles photos de famille.

Qui serions nous si notre père et mère, nos grands parents, nos arrières grands parents ..etc.., n'avaient pas été justement ceux là?

De mon point de vue nous ne serions pas nous, mais d'autres.

Nous sommes le produits de ceux qu'ils ont été, avec certes des oppositions mais aussi de grandes similitudes.

je suis en ce moment sur la trace de mes origines et je me rend compte que d'un côté ou de l'autre il y a eu dans notre famille des gens qui se sont battus pour que leurs enfants soient moins mal lotis qu'eux.

Ils y a ceux qui se sont battus contre la royauté et le pouvoir absolu, ceux qui ont participé aux grandes grèves de 36, ceux qui se sont battus pour que la France reste un pays de liberté pendant les deux guerres.

Les grandes gueules font parties de mon moi, ce désir permanent de voler au secours de la veuve ou de l'orphelin, de me battre pour mes idées, pour un monde meilleur.

L'âge ne fait rien à la chose quand on se bat pour un idéal.

Je porte encore en moi les combats de mes 20 ans et je me rend compte que je les ai transmis à ma fille.

Alors merci à tous mes z'avant moi qui m'ont fait ce que je suis

lundi 21 avril 2008

La vie est tout sauf un long fleuve tranquille

Après presque un mois sans connection dû à un changement de fournisseur adsl, me voilà de retour.

Ceux qui pensaient que la teigne avait jeté l'éponge se mettent le doigt et la main dans l'œil.

Que c'est il passé pendant tout ce temps .......?

Une foule de choses biens et moches très moches.

Je passe sur les moches moches qui sont les aléas de la vie mais dont je me serai bien volontier passé surtout que pour un certain nombre rien n'est encore réglé, alors croisons ensemble les doigts pour que le pire ne se transforme pas en ultra pire.

Les bonnes, très bonnes........ excellentes nouvelles :

Mon A.P. est radieuse, elle file le parfait amour avec un joli coeur...... du coup me voilà envahis par une bande d'A.P. tous plus gentils les uns que les autres. (ils ont de grandes qualités : ils savent faire la vaisselle et ont trouvés tout seul le chemin pour vider les poubelles ).

La seconde super nouvelle et celle là je n'en reviens pas encore, j'ai le sentiment d'être sur un nuage et chaque matin en me réveillant je me demande si je ne rêve pas...........je ne vous fais pas plus languir, non je vais plutôt jouer à qui donne sa langue au chat.

Alors y-a-t-il une bonne réponse dans cette noble assemblée......?

Non, personne ne trouve.....

Le prince charmant a posé ses valises à la maison.

Nous avons dû réaménager le nid, et nous envisageons sérieusement de déménager pour une petite villa qui pourra tous nous accueillir sans soucis d'espace.

Un voyage à cuba est prévue pour fêter cela courant juin (enfin si j'ai réglé mes autres préoccupations).

Dernier point et pas des moindres la vie à deux a de sacré bon côté : le café du matin, le partage des tâches, le bricolage et le meilleur le soir blotti l'un contre l'autre, sans parler des petits bisous a tout heures et des massages au retour du boulot.

je flotte sur mon nuage et je vous le dis cela me plait drôlement.

Elle est pas belle la vie

dimanche 3 juin 2007

Bonne fête à toutes les mamans

Avec un peu de retard certes, je vous souhaite à toutes une fête des mamans aussi douce que celle que je viens de passer.

J'en profite pour remercier ma maman, sans elle je n'aurai pas eu le bonheur de l'être.

Pour ne rien vous cacher ma mère est une sacrée bonne femme qui a su tout donner à ses enfants, elle est faite d'amour, elle nous a transmis cette envie de vivre et d'aimer qui fait notre force.

Son sourire quand nous l'entourons en dit plus long que les mots.

Cette femme est à elle toute seule une fontaine de vie.

Longue vie à elle.

Et à toutes les mamans qui savent aimer.

lundi 6 juin 2005

7 juin 1957

Dans les grande eaux de ma mère

Je suis née en été

Une nuit de juin

Des mois avant

En plein hiver

Il y eux un feu d’artifice entre mes parents

C’était le soleil de la vie

Et moi déjà j’étais dedans

Ils m’ont versé le sang dans le corps.

C’était le vin d’une source et pas celui d’une cave.

Et moi aussi un jour comme eux je m’en irai.

Poème de Jacques Prévert adapté pour l’occasion

Lire la suite...