Pourquoi ce gêner, quand on doit faire un truc pénible, remplir des cartons n'est pas bien amusant autant le faire avec une odeur agréable dans les naseaux.

Les déménagements sont le meilleur moyen de jeter tout ce que l'on accumule au cours des années.

En une semaine, j'en suis à 4 sacs de fringues de 100 litre pleins + 1 sac de chaussures portés à des associations caritatives.
Ce matin c'était au tour du tri dans la bibliothèque mais j'ai pas pu jeter, donc en carton les livres, direction la cave de ma mère avec un certains nombre de choses qui ne rentreront pas dans le nouveau nid.

Ben oui on a trouvé un nid, pas trop loin de la mer et du boulot, un nid d'attente.

Comme nous passons de 120 mètres carrés à 40 sans cave ni garage, il faut bien trouvé des solutions.

J’écrème à tour de bras et il en reste encore et encore.

Entre le truc qu'il n'est pas question de donner ou jeter, le machin idem que je trimballe depuis la nuit des temps autant vous dire que les choix sont parfois douloureux.
Heureusement qu'il y a la cave de maman qui va se transformer sous peu en caverne d’Ali-baba.

Mes numéros de téléphone fixe et mobile restent les mêmes, ça au moins ne prend pas de place, c'est une bonne nouvelle.

Pour oublier les cartons ce soir on va fêter le beaujolais nouveau, mal de tête garanti pour demain.

Mais qu'importe je cartonnerai aussi.

Commentaires

1. Le lundi 19 novembre 2012, 10:00 par Sacrip'Anne

Courage les cartonneurs :)

2. Le lundi 19 novembre 2012, 10:55 par Lilou
merci

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.