Je veux que ma chanson soit comme un cri d'alarme Entre un air à la mode et un chanteur de charme Et même si je ne chante pas assez fort Qu'on veuille m'écouter trois minutes encore

Quand on entend parler des femmes que l'on viole Pour beaucoup d'entre nous ça reste des paroles On discute on s'indigne on ferme le journal Puis on finit par trouver ça presque normal

Hier j'ai rencontré une de ces victimes Pour la police c'est affaire de routine Et pour les autres ce n'est guère qu'une histoire Moi j'ai vu la détresse au fond de son regard

J'ai lavé son corps couvert de sperme et de sang L'individu était presque un adolescent Très vite il a fait ça sans amour ni plaisir Il paraît qu'il a pleuré avant de s'enfuir

Mon Dieu qu'avons-nous fait pour en arriver là Que faut-il faire pour arrêter tout cela Ma tête se révolte et mon cœur est meurtri Et j'ai eu mal pour elle et j'ai honte pour lui

Mais qui d'entre nous n'a jamais violé quelqu'un Pour ne parler que de ces petits viols mesquins Qui font partie de notre vie de tous les jours Et abreuvant de larmes notre soif d'amour

La puissance l'argent la force et le mépris L'autorité du père et celle du mari La rigueur imbécile des fauteurs de l'ordre Qui créer les enragés qu'il empêche de mordre

Car ce sont nos enfants qu'on appelle la pègre Gauchistes blousons noirs drogués et autres nègres Tous ceux qui pour survivre cherchent à rêver Ceux qui cherchent la plage au-dessous des pavés

Et si je viens chanter à la télévision Dans le cadre établi de la consommation Avec l'approbation du prince et de la cour Ne va pas croire que c'est pour faire un discours

Ce n'est pas non plus pour te convaincre ou te plaire Où chanter les idées qui sont déjà dans l'air Mais c'est pour demander un aujourd'hui meilleur En faisant simplement mon métier de chanteur

Je dis que le bateau prend l'eau de tout coté Il est temps qu'on essaye de le colmater Victime ou criminel les deux sont concernés Et s'il y a un coupable on est tous condamnés

Commentaires

1. Le dimanche 26 mai 2013, 11:09 par Gilsoub

Poignant ! adieu l'artiste...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.lilou-la-teigne.org/trackback/626