Tout le monde s'agite autour de moi

J-48

arbre de noel

Pour cela.

Et moi si je pouvais je me mettrai sous la couette du 23 décembre au 2 janvier.

Plus cela va et moins j'ai envie de le fêter, et je déprime de plus en plus tôt.

Voir toute ces lumières qui scintillent, les magasins qui se parent de rouge et d'or, sans parler du père noël à tous les coins de rues. Pouf ça m'étouffe.

Pourtant j'ai des souvenirs magiques de mes noëls de petite fille, l'existation qui me prenait quand l'hiver arrivait, l'attente jusqu'à minuit tout les enfants dans une pièce guettant dans l'énervement le plus complet la clochette qui annoncait son arrivée, les cadeaux sous le sapin toujours un vrai qui sentait bon et que nous avions décorés, le bruit du papier qui s'arrache parcequ'on en peux plus d'attendre et puis surprise le jouet convoité là devant nos yeux.

A 17 ans ma mère qui me demande si j'y crois encore et évidemment :" Mais enfin je ne suis plus une gamine, cela fait bien longtemps que j'y crois plus".

Croyez moi si vous le voulez mais cette année là je n'ai rien eu,.............. et non je croyais pas au père Noël.

Et puis un matin la cassure, pourquoi, comment je sais pas, enfin si mais j'ai pas envie.

Cela m'énerve de penser à tous ceux qui eux ne la feront pas la fête qui l'écouteront derrière leur porte, qui regarderont les étalages et acheteront le vital, le nécessaire.

Non je ne peux plus croire au Père Noël.

Commentaires

1. Le samedi 6 novembre 2004, 09:44 par Facettes

sourire ;
c'est pareil pour moi , cette fête est une horreur , et je suis obligée de la préparer (enfants oblige) , de faire semblant dêtre gaie , souriante , de faire semblant de m'en rejouir

je n'ai jamais aimé noël , même étant toute petite , pour diverses raisons cette fête ne me rappelle que des mauvais souvenirs

quelle poisse j'aimerai aussi passer deux jours sous la couette et qu'on ne me fasse pas "chier" qu'on m'oublie et surtout surtout qu'on ne me dise pas "joyeux noël " !

2. Le samedi 6 novembre 2004, 10:54 par samantdi

Tiens, voici le deuxième billet sur les fêtes qui approchent, après celui de Parisian Smile:
parisiansmile.free.fr/ind...

Il faut dire que les petites questions fusent : "tu fais quoi, toi, cette année?"... les gens organisés commencent à s'organiser...

Mais je me dis que si on commence déjà à se prendre la tête avec ça, on n'a pas fini, les filles ! Restons zen, imaginons que nous sommes membres d'une tribu amazonienne, que nous vivons en pagne sous des huttes et que ce jour, comme les autres, nous irons cueillir des papayes et faire un tour en pirogue...

Tutti va bene...

Grosses bises

3. Le samedi 6 novembre 2004, 15:57 par kozlika

J'suis d'ac. Encore que je ne déteste pas vraiment Noël, c'est surtout le côté "fête familiale obigatoire" qui m'énerve. Les autres années j'ai réussi à organiser des petites bouffes chaleureuses avec quelques amis le soir de Noël et surtout sans cadeaux ni tralala et pour le nouvel an c'est LE jour de l'année où je suis ravie de m'écrouler à 22 heures ! Idéal prétexte pour rester sous la couette.

4. Le dimanche 20 mars 2005, 11:17 par Pascalou

Tout pareil, le côté festif, familial, commercial. Pour ma puce, on le fête encore. Celle fête là, peut être pire encore, le jour de l'an. Il y a quelques années encore, je me "forçais" à sortir. Pour faire semblant de faire la fête. Maintenant, c'est fini, un jour comme les autres. Et que dire des autres St Valentin (un seul jour de l'année pour dire je t'aime ...), fête des mères, des pères, 1er mai ... Tiens, il faudrait un jour aussi pour fêter les jours de fêtes, tant qu'on y est ;-)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.lilou-la-teigne.org/trackback/24