2 filles, 1 garçon, 2 filles

Cinq en tout, et la perte il y 13 ans du mât central.

A la maison il y avait les trois grands et les deux petites. La différence entre les deux groupes, 5 à 6 ans. Cela fait peu et en même temps beaucoup.

A 10 ans mes soeurs et mon frère avaient respectivement 14 et 15 ans autant dire qu'ils étaient dans un monde de grand.

Quand ils ont commencé à fréquenter il leur a fallu un garde pour être sûre qu'ils ne feraient aucune bêtise.

Devinez qui c'était?? et oui le garde chiourme,le chaperon, la petite peste à gaver de glace pour qu'elle se taise c'était moi. Autant dire que je n'ai pas eu la côte , et qu'ils ne savaient pas les "Pôvres" que moi non plus j'aimai pas cela du tout.

Entre 73/74 ils ont eu la bonne idée de se marier et de partir loin. Sauf mon frère qui lui est resté dans la région , c'était mon confident, lui qui avait fauté mis la charrue avant les boeufs. Nous avions un lien très particulier, il savait que j'étais là et vice et versa.

En 81 je me marie et divorce dans la foulée (peut-être une manière innavouée de prendre ma liberté, mais bon c'est une autre histoire).

Les liens avec mes deux soeurs ainée toujours pas terrible jusqu'en 82 ou je travaille avec une de mes soeurs et là la découverte. Plein de points communs, le lien qui se crée.



Pour l'autre le néant totale, l'angoisse quand elle arrivait avec le mari et les enfants en vacances le sentiment de ne jamais être à ma place, ne jamais dire ce qu'il faut, ne jamais faire ce qu'il faut. Et le plus terrible le sentiment d'obligation, à putain de repas de famille subit.

Et puis 30 ans on passait, elle a marié sa fille ainée, j'y ai été morte de trouille, peur de faire un faux pas enfin tout le tralalla. Et là surprise nous nous sommes dit nos première paroles vrais. Et hop dans la foulée elle est d'accord pour une réunion entre frangines pour que nous puissions parler, je respire.

Ne pensez pas que c'est le procès de nos parents que nous allons faire, non, non. Eux ils ont fait ce qu'ils pensaient être bien, ce qu'ils ont pu et puis comment leur faire des reproches, ils nous ont aimés comme ils ont pu.

Et pi voilà je suis contente, peut-être en fin de compte Noël sera beau cette année, ma soeur a tout pris en charge et je ferais rien de rien.

Commentaires

1. Le mardi 16 novembre 2004, 10:28 par samantdi

C'est toujours intéressant mais ce n'est jamais simple "la famille"! En tout cas, je suis bien contente que ces fêtes de Noël que tu envisageais avec un peu d'appréhension s'annoncent bien pour toi.
Il suffit parfois d'une parole pour sortir des représentations que l'on a construites dans l'enfance... Et les "petits derniers" paient parfois assez cher une fois adultes leur statut de "petits gâtés" (réel ou supposé...)

2. Le mardi 16 novembre 2004, 18:26 par Facettes

comme samantdi , je suis trés contente pour toi , j'espère que tout ce passera bien

ça en fait une belle et grande famille tout ça , je suis fille unique et mon mari aussi (fils unique) , j'ai toujours révé d'une grande famille ; nous avons trois enfants , ils s'entendent à merveille , je ne dis pas que c'est idylique , il y a parfois des gros coups de gueules , d'ailleurs ce n'est pas fait pour me déplaire , ils ont de sacrés caractères et j'aime ça , je ne dis pas non plus que ça va durer , mais on fera tout pour en tout cas ; je leurs répéte souvent qu'ils ont de la chance et que plus tard ils ne seront pas seul , c'est important de pouvoir compter sur quelqu'un qui a partagé une bonne partie de sa vie

je t'embrasse ;o)

3. Le mardi 16 novembre 2004, 23:22 par Lilou la teigne

Pourvu que je ne me fasses pas encore des illusions.
C'est plus fort que moi j'ai du mal à imaginer que le monde puisses être totalement pourri, et les trois quart du temps je me fait avoir comme une bleue.
Mais bon c'est ce qui fait mon charme.

4. Le jeudi 18 novembre 2004, 00:28 par Facettes

je ne crois pas qu'on se fasse avoir , je pense juste qu'on veut y croire encore et encore malgrés les coups et les bosses , on se dit qu'un jour quelqu'un saura nous écouter , nous comprendre , être tout simplement là ...je crois que c'est l'espoir le véritable moteur de la vie

je t'embrasse

5. Le jeudi 18 novembre 2004, 16:29 par Lilou la teigne

Alors dans ce cas j'en ai deux grosses valises,
Merci de votre réconfort.

6. Le jeudi 25 novembre 2004, 15:50 par celine

dans tous les cas il est dommange que les enfants du mat centrale ne fasse pas partie de la fete car elle aussi on grandi on des conjoints et on des enfants aussi respectivement deux filles et un garcon.
Comme tu dis cela fait treize ans et certaine souffrance sont toujours la mais un certain manque aussi.
Et c'est bien dommage !
joyeux noel et bonne année

7. Le jeudi 25 novembre 2004, 16:31 par Lilou la teigne

Surprise, émue 13 ans de silence et puis un jour ...........
13 ans sans vous voir, mais toujours présente dans mon coeur.
Le passé nous ne pouvons pas le changer malheureusement, mais le présent oui.
Ma porte vous est ouverte comme elle l'a toujours été , n'attendez pas venez.
Gaëlle sera heureuse de vous connaître enfin.
Mon adresse est dans l'annuaire page Toulon
Je vous aime

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.lilou-la-teigne.org/trackback/29