Quand je suis tombée il a 2 mois, j'ai mis cela sur le compte de la fatigue, de toutes ces choses qui me sont arrivées depuis 2 ans.

Des bonnes avec l'arrivée de mon petit lièvre et les moins bonnes qui faute de solutions ont été enterrés, mais pas bien profond.

J'ai pris tout les mots écrits ou parlés au pied de la lettre, évidemment j'étais la seule coupable de tout, de respirer, de donner mon opinion, d'être simplement en vie.

Je remonte la pente tout doucement, la fatigue physique et mentale est moindre et puis et surtout j'ai un excellent thérapeute, certes il a pointé des trucs qui font mal, bien enfouis, des trucs qui remontent à perpète.

Je sens bien que j'ai du pain sur la planche, mais j'ai envie de le faire, pour moi, et aussi pour ceux que j'aime.

La vie est loin d'être un long fleuve tranquille, être vivant et bien dans sa peau et dans sa tête mérite bien quelques efforts.

Et puis j'ai une visite dans J-13, qui me remplit de bonheur et que j'attends avec impatience.

Commentaires

1. Le mercredi 10 juillet 2013, 19:01 par samantdi

Moi je suis impatiente ma Lilou. Je me demande pourquoi on a laissé passer tout ce temps alors que ça me rend aussi très joyeuse de te voir, et G. et le petit bout !

Allez, tu vas la remonter, la pente, un pas après l'autre... Des bises

2. Le mercredi 10 juillet 2013, 21:33 par Lilou
Oui, un pas après l'autre. Pourquoi on ne c'est pas vu plu tôt..... ben c'est comme cela, c'est la vie mais je suis rudement contente de ces retrouvailles. Des bisous
3. Le jeudi 11 juillet 2013, 09:25 par Sacrip'Anne

"La meilleure façon d'marcher
c'est encore la nôtre
c'est de mettre un pied devant l'autre
et recommencer"

Des bisous.

4. Le jeudi 11 juillet 2013, 13:23 par Lilou
Gauche, gauche nous sommes les carabiniers, gauche. Bisous
5. Le samedi 13 juillet 2013, 21:01 par berlioz

C'est fou ce que c'est compliqué, une tête qui pense. Je me dis parfois qu'il serait plus simple d'être un chien qui jappe quand il se prend un coup de pied au cul mais ne pose pas de question à son sujet et l'oublie bien vite. La vie d'humain, quelle vie de chien !

6. Le samedi 13 juillet 2013, 22:51 par Lilou
oui qu'elle vie de chien...mais je ne l'échangerai contre rien au monde....penser, se remettre en cause, creuser là où cela fait mal, avancer, mourir un peu, pour vivre pleinement. Oui la vie fait mal aux vivants et nous sommes vivants. Des bisous à toi et n'oublies pas si tu passes tu es toujours le bienvenu
7. Le dimanche 14 juillet 2013, 21:55 par catherine

Chère Lilou, Je t'embrasse très fort et craque en voyant les photos d'un petit poisson dans une bassine. Ca a un charme intemporel.

8. Le dimanche 14 juillet 2013, 23:12 par Lilou
Oui le petit poisson est craquant, j'en suis gagatte, je sais bien qu'il va me mener par le bout du nez (comme sa maman) mais pas grave du tout, j'assume des bisous de la nuit

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.lilou-la-teigne.org/trackback/635