La p'tite cuisine de lilou

ici vous trouverez quelques recettes, je n'ouvre jamais de livre de cuisine, je fais cela à l'envie

mercredi 25 janvier 2017

Il est jamais trop tard

Pour vous souhaiter une belle et douce année 2017.

Si je fais un point sur 2016 je dirai que 2017 ne pourra pas être aussi pourri.

2017 S'annonce sous de meilleurs auspices.

Question boulot j'avance tranquillement d'un contrat de 50 heures mensuel je suis passée en moins de 2 ans à 110 heures sans compter les heures compensatoires que je fais mensuellement et qui me sont payées fin novembre de chaque année, la formation que j'attaque ce mois ci pour être encore plus performante et surtout la possibilité de passer ma V.A.E, indispensable pour être mieux payé .
J'ai des bénéficiaires que je suis pour certains depuis deux ans et avec qui je m'entends bien, même si parfois selon la pathologie se n'est pas facile, facile.
J'aime mon boulot, j'aime mes papis et mamies, ils ont tous des choses à raconter d'un temps ou je n'était pas née.
Ils ont tous leurs petits bobos, et ce qu'ils recherchent en priorité c'est l'écoute, l'attention, les attentions, le rire et les bisous.
Et puis surtout quand parfois leur cœur est lourd, la solitude trop grande qu'on les prennent dans les bras, il y a aussi les massages qu'ils apprécient même si ils n'ont plus l’habitude d'être touché.
Oui je suis une veinarde je travaille exactement dans la branche qui me convient, même si ce n'est pas de tout repos.

En parallèle il y a le théâtre : la guerre Picrocholine tourne bien et cette année nous partons en mini tournée dans le Tarn et Garonne très exactement nous serons basés à Piquecos et nous jouerons dans les environs.
Pour un grand nombre cela sera une première et vue l'équipe que nous formons je pense que cela sera une belle aventure.

Au moins de Mai petite vacances entre mère et filles cette fois nous partons à l'aventure en camping car, là aussi je pense que l'on va se payé de belles tranches de rire et emmagasiner tout un tas de beaux souvenirs avec ma maman.

Il y a aussi mon petit prince qui vient régulièrement, qui grandit bien, qui a un vocabulaire qui m'enchante, à qui je ne sais rien refuser surtout quand il m'entoure de ses petits bras et qu'il me chuchote à l'oreille : Tu es ma Mamé d'amour. Je fonds.
Seul bémol mon A.P. a des soucis de dos et une intervention risque d'être envisagée.
les enfants c'est beaucoup de soucis même quand ils sont grands.

Et pour finir il y a mon P.C. d'amour toujours là à mes côtés depuis 21 ans.
Cet homme est la plus belle chose qui me soit arrivée.
Que c'est bon d'être aimé et d'aimer en retour.

Pour toutes ces raisons j'ai envie que 2017 soit une belle année malgré des élections présidentielles qui puent et dont il n'en ressortira rien de bon pour nous .

belle et bonne année à vous tous

dimanche 8 novembre 2015

mais il s'en passe des trucs en onze ans

6 déménagements
6 changements professionnelle
Des hauts bien hauts, des bas fracassants
1 A.P. qui grandit bien
1 petits fils tout doux
1 doudou d'amour
11 ans de plus au compteur et tout va encore bien.....même pas peur
Des belles rencontres virtuelles qui se sont transformées en pour de vrai.
Alors des bisous et un grand merci à tout ceux qui œuvrent pour DOTCLEAR .

ET BON ANNIVERSAIRE à MON BLOG, CHAMPAGNE

delire.jpg

lundi 17 novembre 2014

Rebond

Voila bien longtemps que je n'avais écrit une lettre de motivation, cela m'a fait drôle et amusée en même temps.
J'ai essayé de me rappeler de quand datait la dernière, je dirais dans les années 96, 18 ans que je trouve du boulot par le bouche à oreilles.
Du coup je me suis retrouvée un peu bestiole devant la page blanche et toute les consignes fixées.
J'ai savamment mêlé les mots et puis à la grâce de qui voudra, pour le C.V., là pas pareil, vu les nombreux emplois occupés j'ai choisi de faire un regroupement par thème que je trouve plus simple à la lecture.
J'ai passé sous silence mes activités de maçon, garagiste, chauffeur de maître, jardinière, il en reste quand même deux pages, bon vu mon âge cela peut ce comprendre.
Je n'ai jamais aimé dépendre de la société.
Jusqu'à présent j'ai toujours eu la chance d'être mon propre patron ou employé du P.C. une vie facile à m'organiser sans obéir à un quelconque chef.
Vous l'avez compris je suis une indépendante sortie du système tout en travaillant.
La question que je me pose est comment je vais pouvoir plier , m'assouplir , supporter des horaires imposés cela m'inquiète un peu.
Le plus étant que j'ai une grande facilité d'intégration et un bon sens du relationnel et qu'en plus je comprend vite.
Après tout qui vivra verra je ne vais quand même pas me prendre la tête en prime, c'est vraiment pas le moment.
Le moment étant dans le positif, aller de l'avant et surtout ne plus faire le coq qui chante les deux pieds dans la merde.

mardi 20 mai 2014

Le temps passe

il y a un an presque juste je suis tombée tête la première dans la mare aux canards, depuis une foule de choses ce sont produites:

  1. Fin du Val des Rougières qui me minait la vie.
  2. Fin du snack qui ne fut pas à la hauteur de nos attentes.
  3. Joli voyage dans le Jura.
  4. Questionnement à l'infini.
  5. Mon petit prince qui me comble et marche presque.
  6. Un déménagement rock and roll.
  7. Une perte très dure suite à une longue maladie .
  8. Un voyage en péniche, un voyage dans le passé
  9. Un psy content et moi avec.

Une page vient de se tourner : entre maladie, souffrance, douleur, et surtout beaucoup de bonheur....La vie faut la vivre avec ses + et ses - .

Pourvu que cela dur

dimanche 11 août 2013

La cuisine de Maman

Quand on nourrit les gens, on en retire toujours un certain plaisir.
J'ai toujours aimé cuisiner, choisir les légumes en fonction de leur couleur et de la période, choisir les viandes et poissons qui serviront à régaler mes hôtes.
Je suis incapable de suivre une recette, il me manque toujours un, deux, trois ingrédients, c'est sûrement pour cela que je ne pâtisse pas, en pâtisserie il faut trop de rigueur, pas assez de place à l'imaginaire, à la créativité.
J'aime voir les gens manger de bel appétit, j'aime leur commentaire qui me nourrice, j'aime leur sourire de contentement.
Parmi les plus jolis retour j'ai eu droit à :

  • Votre cuisine un régal, elle ressemble à la cuisine de maman.
  • C'est trop bon chez vous, vous voulez pas venir vous installer dans notre ville.
  • Non seulement c'est bon mais en plus c'est copieux.

Et j'en passe, et puis il y a aussi les petits qui bien souvent accompagnent les grands, ils y a chez eux un naturel tel qu'il fait bon papoter avec eux.
Il y en a qui m'appelle mamie gâteau, j'ai droit au bonjour, aux bisous, aux gâtés, tout ces petits moments tout chaud qui permettent de décompresser, d'oublier ses soucis et questionnements.
Dernièrement j'ai même eu droit à une demande en mariage d'un minot de 2ans et demi beau comme un petit prince qui se sauvait pour venir me voir.

Et puis il y a ceux qui se confient.
Je me rend compte que pour au moins un tiers des gens il y a un manque de communication évident.

dimanche 22 juillet 2012

Demandez-moi

Demandez-moi un caviar d’artichaut
Demandez-moi une salade de chèvre chaud
Tout me parait réalisable, et pourtant...

Ne me demandez pas une merguez, frites
Ne me le demandez pas, c'est gras et ça pue

Demandez-moi des petits farcis
Demandez moi des rougets grillés sauce basilic
Tout me parait réalisable, et pourtant...

Ne me demandez pas une merguez, frites
Ne me le demandez pas, c'est gras et ça pue

Demandez-moi une mousse au chocolat
Demandez-moi une caramela
Tout me parait réalisable, et pourtant...

Ne me demandez pas une merguez, frites
Ne me le demandez pas, c'est gras et ça pue

samedi 23 juin 2012

Ce qu'il reste de la tournée des crêpes

De belles images de l'ami Franck que je partage avec vous, il est doué cet homme

les filles de l'escalier

la crèpiere

Sans elle point de tournée.

clair de lune à giens

Et le spectacle que nous sommes obligés de subir chaque soir, si c'est pas malheureux.

Merci encore pour les photos, pour les délicieuses crêpes, et surtout de votre présence....bonne fin de tournée à vous deux

jeudi 24 mai 2012

Mon petit chez moi

Si vous passez par là, voilà ce que vous verrez:
snack3.jpg
snack_2.jpg
sycluzet.jpg.

Bon vous avez compris la dernière c'est de la pub mensongère...là où nous sommes il n'y a pas de neige. Pour ne rien vous cacher si ces deux la viennent manger, je serai si heureuse que d'avance je leur offre l'addition.

Si la vie n'était pas si compliquée, se serai le bonheur totale

dimanche 22 avril 2012

J'avais oublié

J'avais oublié combien il est bon de travailler après un peu plus de deux ans de chômage.
Si je me lève aujourd'hui à 6 heures ce n'est pas à cause d'une insomnie et si je me couche tard après 23h c'est bien parce que je rentre du boulot pas parce que j'ai été à une fête quelconque.
Ma sieste je la mérite, elle me permet d'assurer ma journée et cela 7 jours sur 7.

Contrairement au pessimisme de M. "PÔLE" non on est pas foutue sur le marché du travail, il faut juste être plus patient et bien savoir ce que l'on veut (privilège de l'âge).

Deux mois maintenant, je savoure même si le premier mois a été totalement englouti dans le nettoyage du lieux, que j'y ai laissé le bout de mes doigts à force de récurer, frotter, dégraisser et finir par faire les vitres et poser les jolies nappes.
Je suis contente, le lieux est devenue accueillant, il sent le propre et je m'y sens bien.
Je passe sous silence mes angoisses et stresses concernant ma capacité à faire du bon et à exécuter un service irréprochable.
Je regarde mes clients manger et je vois bien qu'ils apprécient le repas.
J'essaie un maximum de leur faire du frais, d'équilibrée et surtout d'avoir un minimum de restes.
Le pain du soir passe en croûton pour l'anchoïade ou le pain perdu (Ce matin j'ai eu une agréable surprise, un gars qui travaille dans un restaurant m'en a demandé la recette).

Finalement allier travail et plaisir favorise le bien être, et permet de minimiser les tracas du quotidien.

Elle est pas belle la vie

N'allez surtout pas imaginer qu'il ne m'arrive pas de temps à autre d'avoir la grosse colère, celle qui fait lâcher les flammes par les naseaux et la fumée des oreilles sinon ça ne serai pas moi.

mercredi 22 juin 2011

Potager à la sauce Teigne

Depuis notre arrivée dans la maison je me suis lancée dans la culture de légumes.

Vous pouvez imaginer le nombre de personnes qui ont souri en me voyant faire (comme je suis sympa, je passe sur les commentaires).

Donc en octobre j'ai planté les fèves et l'ail . Première récolte : les fèves, savoureuses, surtout le matin au levé du jour quand le soleil commence à pointer son museau.

Fin avril plantation des tomates (noir de Crimée et cœur de bœuf), courgettes, fraises (trop bon la poignée de fraises le matin), et melons. Là je guette les fleurs et l'apparition des premiers fruits.

Hier récolte de l'ail, petites têtes délicieuses, que je me suis empressée de cuisiner le soir même (du coup les plaisantins plaisantent moins).

Ce soir plantation d'aubergines et de basilic.

Le plus amusant dans cette histoire en fait n'est pas ma phobie actuelle de plantations mais plutôt le fait qu'avant de planter il faut enrichir la terre.

Si il y a 30 ans on m'avait dit que je pataugerai allégrement dans du fumier de cheval et mouton, je peux affirmer que cela aurait bien fait rire la citadine midinette que j'étais à l'époque.

Comme quoi prendre de l'âge à certains avantages, je crains moins le ridicule et les mauvaises odeurs.

Elle est pas belle la vie

mercredi 15 juillet 2009

Filets de sardines marinés et cuits en papillotte

Recette Facile et Pas Cher important par les temps qui courent

Pour 4 personnes (moins de 10euros pour 4)

Pour la marinade

  • 12 grosses sardines
  • Basilique, sel, poivre, ail, oignons.
  • Huile d'olive
  • 2 Citrons

Cuisson au four

  • papier cuisson
  • Pommes de terre
  • oignons et ail.

La veille préparez les sardines en marinades.

Otez la peau, et mettre les filet de sardine dans un plat.

Salez et poivrez à votre convenance.

Découpez des rondelles d'oignons , d'ail et basilique toujours à votre convenance.

Broyez le tout de manière grossière, rajoutez, 2 jus de citrons et un bon trait d'huile d'olive.

versez cette préparation sur les filet de sardines, filmez et mettre au frais 12h minimum.

Le lendemain ,

épluchez vos pommes de terre et découpez en rondelles fines (perso je les fais précuire une dizaine de minutes au micro onde)

Dans le plat allant au four mettre votre feuille de papier cuisson

Sortir les sardines et en mettre une première couche au fond du plat, ajoutez par dessus vos pommes de terre et terminez avec les sardines restantes.

Fermez la papillotte et mettre au four préalablement chauffer à 250° 30 minutes..

Servir chaud, c'est bon et cela change de sardine grillée qui empeste partout

Elle est pas belle la vie.